Calendrier des blogs
<< juillet 2007 >>
lumamejevesadi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
31/07: Mélanges de juillet.
14/07: Staliniens, fachos et cathos contre le référendum européen.
8/07: Plein le dos. Jacques Robin n’est plus.
7/07: Grenelle de l’environnement : les pieds-nickelés du houèbe.
1er/07: Europe et écologie politique

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Europe et écologie politique


dimanche 1er juillet 2007

Fin de semaine un peu éclatée : jeudi, réunions andines le matin, constitution européenne le soir, samedi, le point sur l’écologie politique.
Jeudi matin, deux réunions en même temps à Bruxelles, l’une sur la Bolivie où je dois intervenir, une autre où je suis invité, sur la Colombie.
La réunion sur la (...)


En réponse à :

avenir de l’écologie politique

dimanche 1er juillet 2007

à propos de l’avenir de l’écologie politique, je suis frappé de la confusion entretenue sur le sens donné à ce terme. Je l’ai déjà écrit sur ce site (et sur mon blog : http://jseb.over-blog.fr/article-10945044.html), mais ça me semble encore plus frappant et embêtant dans le cadre des projets de refondation ou de rénovation. Parle-t-on de l’écologie politique comme projet politique global (cf vos livres) ou principalement (uniquement ?) comme projet de réponses "urgentes" aux défis écologiques (cf la tonalité de votre message du jour) ? Allons-nous continuer encore longtemps à ne pas admettre qu’il y a des citoyens préoccupés par les problèmes écologiques, qui aimeraient des politiques publiques incitatives (e tseraient prêts à les soutenir), mais qui ne partagent pas l’opinion des verts sur l’aménagement du temps de travail, sur les sans-papiers, sur les couples homosexuels, sur la désobéissance civile, sur les "drogues douces" etc. (et que, pour cette raison, le vote vert rebute) ?? Oui je sais, nous pensons qu’il y a une cohérence globale à tout cela. Mais je crois qu’il faut se décider : soit on fait une refondation sur les questions environnementalistes du "premier cercle" (qui font l’unanimité chez l’écrasante majorité des écolos) et on met de côté le reste (en expliquant qu’il y a urgence pour ces mesures là, tant pis pour le reste dans un premier temps), soit on fait une refondation sur les pratiques de fonctionnement des verts, en gardant le projet politique global, quitte à admettre et comprendre que tous les écolos ne le partagent pas (mais en expliquant que la cohérence de notre projet et de notre engagement est une garantie concernant les mesures strictement environnementalistes et faire remarquer que nous sommes le seul parti "généraliste" à mettre le "développement durable" au coeur même de notre projet).
Or les projets de refondation ne me semblent pas clairs à ce sujet, et, à ma grande surprise, vous non plus sur ce dernier blog.
Il n’est pas exclu du tout que quelque chose m’échappe, mais en attendant, ce flou commence à un peu m’exaspérer car je n’arrive pas à y adhérer tant que ce n’est pas clair. (pour info, je suis a priori partisan de la 2ème solution, même si j’aimerais que des convergences électorales strictement environnementalistes puissent se former ponctuellement)


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.