Calendrier des blogs
<< septembre 2006 >>
lumamejevesadi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
28/09: Services publics : désastre à Strasbourg
23/09: L’insoutenable bonne conscience de la SNCF
21/09: Colombie, UICN, Biodiversité
18/09: ICV. Benoît XVI
15/09: Des socialistes insupportables
10/09: Moyen-Orient, Doha, Sncf, Ingrid : dures nuits à Strasbourg.
3/09: SNCF et Shoah : c’est reparti !

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

SNCF et Shoah : c’est reparti !


dimanche 3 septembre 2006

Cette fois, c’est bien la rentrée : mardi dernier, débat en groupe à Bruxelles sur la résolution Liban à présenter la semaine prochaine. Négociations pour attribuer le prix Sakharov à Ingrid Betancourt et à l’ensemble des otages colombiens. Bon, on en reparlera…
Mais très vite, je dois rentrer à Paris (...)


En réponse à :

L’Etat français (1940-44) coupable.

vendredi 15 septembre 2006

Si je vous comprends bien, le cours nouveau de la pensée française sur son passé, dont vous vous gargarisez, a été entériné par ...un lapsus présidentiel. Il est permis de sourire : sacré Chirac, il nous aura tout fait... Peut-être pourriez-vous dire à Hélène Lipietz qu’en dépit de son profond légitimisme – auquel je rends hommage - il ne faut pas prendre tout ce que dit Jacques Chirac au pied de la lettre, même si c’est le Président de la République.

Il reste la question de l’État. Vous faites erreur : ce n’est pas une “structure étatique” qui a conduit George Lipietz au camp de Drancy en 1944, c’est une idée. Et derrière cette idée, il y avait des criminels (et non des « personnes morales »). Entre votre conception d’usager de service public, et ma conception morale et politique, il y a un profond désaccord qui vous vaudra de ma part, à coup sûr, un texte de 20 pages, solidement argumenté, et auquel, cette fois-ci, je vous demanderai de répondre point par point, paragraphe par paragraphe.

De façon un peu perverse, je me garde bien de vous donner la moindre indication sur le jour et l’heure où cette menace sera mise à exécution. Espérant ainsi qu’à chaque fois que vous vous mettrez à consulter le courrier de vos lecteurs, vous serez pris d’une sorte d’appréhension, mêlée de crainte.

Mais pour l’instant, je me repose.

Bien amicalement.

René Fiévet


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.