Calendrier des blogs
<< septembre 2006 >>
lumamejevesadi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
28/09: Services publics : désastre à Strasbourg
23/09: L’insoutenable bonne conscience de la SNCF
21/09: Colombie, UICN, Biodiversité
18/09: ICV. Benoît XVI
15/09: Des socialistes insupportables
10/09: Moyen-Orient, Doha, Sncf, Ingrid : dures nuits à Strasbourg.
3/09: SNCF et Shoah : c’est reparti !

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

SNCF et Shoah : c’est reparti !


dimanche 3 septembre 2006

Cette fois, c’est bien la rentrée : mardi dernier, débat en groupe à Bruxelles sur la résolution Liban à présenter la semaine prochaine. Négociations pour attribuer le prix Sakharov à Ingrid Betancourt et à l’ensemble des otages colombiens. Bon, on en reparlera…
Mais très vite, je dois rentrer à Paris (...)


En réponse à :

SNCF et Shoah : c’est reparti !

mercredi 13 septembre 2006

A cause de la continuité de l’Etat. Les arrêts du Conseil d’Etat de 2001-2002, renversant une jurisprudence de 1946, a reconnu cette continuité. L’Etat, en tant qu’institution, est comptable devant les citoyens et résidents des fautes qu’il commet envers eux. C’est à ça que sert la justice administrative. Vous même y aurez peut-être recours un jour, et si vous êtes indemnisé, tous les contribuables paieront pour une faute qu’ils ne connaissent même pas.

L’Etat français de 40 - 44 a commis des crimes. Ils ont précédé les ordres allemands ("internés du Billet vert" : affaire strictement française, un an avant la Rafle du Vel d’Hiv). Puis la Sncf a aggravé les ordres de Vichy, en transportant les déportés dans des conditions inhumaines (j’y reviendrai en temps utile, mais les instructions de Vichy prescrivaient bien à la SNCF de donner à boire aux transférés !)

Le jugement de Toulouse a reconnu la responsabilité de ces deux institutions. Elles sont juridiquement distinctes, alors que l’ONF est englobé dans l’Etat (je l’ai déjà dit cent fois sur ce site : l’Etat, c’est la milice, la police, la gendarmerie, mais aussi la poste, les ponts et chaussées etc...) . La Sncf est poursuivie pour avoir maltraité les juifs (elle avait un rôle décisionnel sur "les priver d’eau ou pas"), mais elle transportait aussi les résistants etc.

Par ailleurs, les bucherons qui coupaient du bois ne sont coupables d’aucune discrimination ni mauvais traitement. La poste d’ailleurs acheminait les lettres de tout le monde sans discrimination. Votre remarque revient à dire que dans un procès pour assassinat au couteau il faudrait condamner le fabricant du couteau.

Quand à Citroën, je ne sais pas exactement ce que vous lui reprochez, mais une autre célèbre entreprise, Renault, a été confisquée à la Libération à ses propriétaires ultra-collabos.

Concernant l’Allemagne : Jean-Marc DREYFUS, dans son article dans Libération du 8 septembre, rappelle que contrairement à la situation en France, "en Allemagne, des dizaines de grandes entreprises ont mis sur pied des commissions d’historiens, comprenant souvent des spécialistes étrangers, pour écrire dans le détail l’histoire de leur compromission avec le nazisme. Bertelsmann, Volkswagen, la Deutsche Bank, plus récemment la Dresdner Bank (qui fut si nazifiée), pour ne citer que les entreprises les plus visibles, ont fait écrire les pages les plus noires de leur passé, sans laisser planer d’ombres ni sur les morts, ni sur les profits."

Et en ce qui concerne le fait que les Palestiniens paient aujourd’hui ces crimes européens, voyez ma réponse à l’Abbé Pierre


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.