Calendrier des blogs
<< avril 2006 >>
lumamejevesadi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
27/04: Sud-Américains à Bregenz. Tchernobyl.
21/04: Dans les décombres du Non : UE, CAN, Verts français…
18/04: La manif de Cherbourg. Le retour du 122.
14/04: Dialogue social ferroviaire, répression policière
7/04: Ces soi-disant libéraux...

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Dans les décombres du Non : UE, CAN, Verts français…


vendredi 21 avril 2006

Comme il n’y a pas beaucoup de députés Verts cette semaine à Bruxelles (beaucoup sont en route pour le vingtième anniversaire de Tchernobyl, à propos duquel est organisée une épouvantable exposition dans les couloirs du Parlement, montrant des photos d’enfants ravagés par les séquelles de l’accident), (...)


En réponse à :

CANette

dimanche 7 mai 2006

Voila, encore un petit coup de pied sur la CANette de la part de l’ami Hugo, le pompier pyromane, souvent malgré lui, de l’intégration...
Le fond, la forme de sa diplomatie régionale, commencent a glacer les nationalismes et sensibilités de tout poil dans les pays "alliés".

Pendant ce temps la, Castro, l’un des plus brillants stratèges politiques du XX siècle, se régale. Chavez est sa "divine surprise", comme il fut jadis "sa" divine découverte (en contacts des 1985, castro l’avait repéré parmi tous les militaires du pré-MVR). Chavez a son tour se prend parfois pour le père spirituel d’Evo. s’il se montre volontiers paternaliste (et en cela maladroit, car il commence a se faire des ennemis en bolivie pour cette meme raison), il ne comprend pour autant toujours pas avec profondeur l’identité et l’ampleur de la base solide et l’organisation des mouvements indigenas, de l’ecuador au perou.

mais malgre l’ inexpérience du MAS, ils savent avancer leurs pions sans se laisser bouffer.

derniers eventos en date :

- Humala, a regretté a plusieurs reprises l’ingérence récente de Chavez dans les élections internes du Pérou, en précisant que s’il regrettait bien évidemment les TLC colombiens et péruviens, sa vision de l’intégration passait par une CAN forte et un nouveau Mercosur, afin de négocier en bloc avec les USA mais aussi avec l’UE, tout en précisant que s’il était élu, il n’adhérerait pas a la triade Bolivie-cuba-venezuela, qu il considère trop aléatoire...!!!! Il a du nous lire Lipietz, c’est sur smiley .
Les eructations du lieutenant colonel Chavez Frias ont bien sur bénéficié a Garcia, dans un pays traditionnellement nationaliste et chatouilleux quand il s’agit d’ingérence politique. UNe fois de plus, la diplomatie de Chavez est completement contre-productive.

- Evo se retirerait de la CAN pour un improbable TCP.ojala cambie de opinion...mais le chequier de Chavez est tellement garni que les décisions stratégiques sont difficiles. Chavez a garanti, en parole, l’achat de toute la soja bolivienne, et cuba l’envoi de missionaires qui "alphabesiseront" le pays, sur le meme mode missionaire, a mon humble avis que les centaines d’ONG de tout accabit qui "éduquent" l’altiplano, les yungas et les plaines boliviennes depuis maintenant 20 ans...avec le succes que l’on sait

Evo souhaite diversifier les accords, habile . mais sortir de la CAN serait une cata.

- Les pontes du PT brésilien sont, en backstage, un peu genés par le dernier sommet entre les 4, argentine-brasil-venez et bolivie, sommet improvisé suite a la nationalisation des hydrocarbures boliviens du 1er mai. Petrobras, qui n’est qu a moitié entreprise de l’Etat, je crois (a verifier), annonce l’arret de tout investissement.
le sommet n a evidemment pas tout réglé. les inquietudes chez les 2 grands, arg et brasil, qui se sont abreuvés de gaz bolivien a un prix dérisoire pendant des lustres, doivent et devront, inch allah, se montrer realistes et solidaires avec leur voisin, pays le plus pauvre d amerique apres haiti.

- le projet de méga gazoduct n a toujours pas d etude de faisabilité sur la table. mis a part les photos des dirigeants en chemise a carreaux qui tracent de gros traits rouges sur des cartes de jeu géantes NATHAN, on est dans le flou le plus complet.

- belle nouvelle pour la bolivie que cette nationalisation attendue.les petroliers resteront, s adapteront a cette nouvelle donne. ils s y attendaient. un cycle ouvert dans le sang d’octobre 2003, a el alto et ailleurs, se clot.
Evidemment la pression sera forte.

Les arguments nous sont resservis de l incapacité des boliviens au niveau technique a gérer ce secteur complexe, et au manque d’investissements...Vrai..mais la pression en bolivie ne permettait sans doute pas d attendre.

le prséident mexicain Lazaro cardenas en 1936 a effectué la meme application d un point cardinal de son programme (y a tellement peu de precedents historiques dans la region, d’une promesse electorale de fond tenue), en nationalisant le pétrole. les memes arguments catastrophés, évidemment téléguidés, se sont abattus sur le nouveau pouvoir (d autres temps, d’autres formes, mais la même veine).
les memes tecnicos américains sont partis, il y eut 10 ans de difficultés, mais les capitaux comme les dynamiques d’apprentissage sont revenus.....et aujourdhui la PEMEX est la première source de rentrées fiscales de l Etat Mexicain (en volume seulement dépassé par les remesas-transferts de fonds des immigres from the USA, bien sur, faut pas deconner...). Mexique membre de l’OCDE faut il rappeler et 9 eme producteur mondial de brut.
Souhaitons juste a YFPBolivianos le meme avenir.

- les uruguayens (comme les paraguayens) commencent a gueuler de plus en plus ouvertement leur descontento avec les asymétries du Mercosur. Tavaré vasquez vient d’annoncer une alliance commerciale renforcée avec les USA, apres une chaleureuse visite aupres de W Bush, longuement commentée dans les médias latinos de gauche.
UN exemple de plus des limites de l’intégration a la Chavez, a base de prose, d’impulsivité et de copinage politicien.

La gauche a besoin d’inscrire ses avancées dans des pactes juridiques contraignants, sinon elle se fera systématiquement balayée, en Amérique latine encore plus qu’ailleurs (qui n’a jamais été confronté aux gloutones oligarchies latino-américaines ne pourra que partiellement comprendre ce point).
les conquetes sociales ont besoin d’inscriptions irréversibles qui font droit, pas de discours populistes de 8 heures invoquant le panthéon bolivarien, le Nouvel Etre Supreme Revolutionnaire et les invocations mythologiques d’une Cuba idéalisée (la plupart des pro-cuba de ma génération de jeunes d a peu pres 30 balais n’y ont jamais mis les pieds, et croient encore au paradis social). je ne dis pas que robespierre et hugo sont les memes, je dis que Chavez était une chance pour le continent, et qu’il dilapide beaucoup d’avancées possibles.

c’est un gacheur historique, une sorte de Guivarch aux pieds carrés de l’intégration latino...Songez donc, le puissant levier de ces petro dollars au service d’une véritable politique, avec une véritable vision...

Alain, bon courage pour le sommet du 12 mai CAN -UE, en esperant que l’accord malgré tout sera une sorte de Cotonou renforcé pour les pays andins.

Un Abrazo

Chente


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.