Deux jours au Cirque


Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Lundi 16 décembre 2013

Dans une ambiance plutôt fraternelle et enjouée, mais à l’issue d’un processus digne des Marx Brothers, le conseil fédéral, « parlement » de EELV, a pris deux décisions très importantes, ce week-end. Il a nommé, en à peine deux heures de votes, ses têtes de listes pour les élections européennes, et a pris la décision de ne pas voter le projet de budget Ayrault.

J’ai raconté il y a quinze jours comment, au Congrès de EELV à Caen, le courant CAP (ou PUCE), « hypermotion » de Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé, avait largement perdu la majorité, mais était parvenu à se maintenir à la direction du parti, avec Emma Cosse comme secrétaire nationale, par l’alliance avec le courant Via Ecologica, attelage lui-même fragile de partisans de José Bové et de partisans de Karim Zéribi. Il était assez difficile cependant, même pour un maestro comme Jean-Vincent Placé, de maintenir pareil meccano, surtout pour distribuer des places aux élection européennes. Malheureusement pour lui, il n’avait plus assez de cartes en main, et trop d’obligés pour trop peu de prébendes.

Le premier conseil fédéral de l’ère Emma Cosse commence donc dans une ambiance toute différente de celle de l’hégémonie sans partage Duflot-Placé. Comme l’adversaire d’il y a 5 minutes peut devenir l’allié du prochain quart d’heure, c’est la grande confraternité, un peu comme au Parlement européen : bizoux transcourants, cafés dans la bonne humeur, etc. Les délégués se répartissent sagement en commissions pour préparer la synthèse des motions à voter le reste du week-end. Ainsi, un compromis se dégage assez vite entre Eva Sas, « l’économiste » des députés, courant CAP, et Gilles Lemaire, représentant de la gauche du mouvement, le courant LMP (dont je suis délégué). Ils s’en vont rédiger leur texte de synthèse.

Européennes

La nuit précédente, la Commission Nationale Électorale s’est attelée à échafauder des scénarios de têtes de listes européennes dans les « grandes régions Raffarin » (machins qui n’ont aucun sens, mais c’est la loi maintenue par Hollande pour éviter une nouvelle défaite trop flagrante du PS).

Il faut respecter les diverses règles d’équité (parité H/F sur les résultats espérés, équilibre des motions, ouvertures, renouvellements et reconductions, etc) ce qui est impossible, donc les scénarios, forcément semblables, reflètent les préférences de courants.

La proposition de LMP est simple et conforme à l’intérêt général. Elle accepte les têtes de listes qui font consensus : Yannick Jadot dans l’Ouest, Sandrine Bélier dans le Nord-Est, Pascal Durand en Ile de France, bien qu’ils se soient tous réfugiés dans l’hyper-motion CAP, plus la Jeune Écologiste Européenne Clarisse Heusquin, dans la très difficile région Centre.

Mais LMP cherche aussi :
- à reconduire Michèle Rivasi dans le Sud Est, quoique elle soit aussi CAP, contre les prétentions de Karim Zéribi (allié Via Ecologica de JV Placé),
- à affermir José Bové, coopérateur, dans le Sud-Ouest, contre la volonté de CAP de le renvoyer en seconde position (alors qu’il est censé être la tête de liste-homme du Parti Vert Européen !)
- à sécuriser Eva Joy (motion LOVE) en 2e position en Ile de France. Alors que CAP veut la « limoger » dans la région Centre (Note 1).

Pour elle-même, LMP ne demande que la tête de liste Nord-Ouest pour la « fille de Roubaix-Tourcoing », la jeune et très populaire Karima Delli. Dans la région Outre-mers, LMP propose la Réunionnaise Yvette Duchemann, que tout le monde croit sans aucune chance (ce n’est pas du tout mon avis, et je dis pourquoi en note 2 si ça vous intéresse), et obtient sans difficulté l’acquiescement général.

Les représentants des courants Objectif Terre mais surtout LOVE et Déterminés (qui ne s’étaient malheureusement pas alliés à LMP au Congrès) approuvent le scénario LMP. Le courant Avenir Écolo propose une petit variante. Le courant Via Ecologica une variante avec Zéribi. Et le courant CAP est bien embêté. Il doit soutenir Zeribi contre Rivasi pour complaire à Via Ecologica (mais risque l’hostilité de ses propres délégués) et veut éliminer Bové de la première place (à l’incompréhension générale et à la fureur de Via Écologica). Il veut aussi barrer la route à Karima Delli, et si possible envoyer Eva Joly à l’abattoir dans la région Centre. JV Placé s’en tire en multipliant les scenarios mis aux voix, espérant diviser pour régner, selon la tactique des Horaces et des Curiaces. En effet, 5 scenarios sont mis aux voix, et on élimine à chaque tour le scenario ayant fait le moins de voix, selon la procédure des « chaises musicales », le dernier retenu devant obtenir 60% au moins.

Le vote commence en fin d’après-midi. Dès le 1er tour, le scenario LMP est très largement en tête. L’anecdotique scenario de division présenté par l’homme-lige de JV Placé au sein de la motion Déterminés obtient un score ridicule et est éliminé. Plus important : le scénario Via Ecologica (avec Zeribi dans le Sud-Ouest) obtient un score plutôt faible. Or Karim Zéribi (avec qui je venais de partager un excellent et intéressant dîner en tête à tête) vient de déclarer en tribune que « même s’il était second, il ferait loyalement campagne dans le Sud-est). Intelligemment, Via Ecologica retire son scenario. N’en reste 3.

Au second tour, le scenario de Avenir Ecolo est éliminé, or ce courant est aussi un allié de LMP, qui a encore creusé son avance et approche des fatidiques 60%. Le scénario CAP n’a plus aucune chance. Et intelligemment se retire, appelant à voter pour notre scénario. Le scenario LMP est mis au vote final et fait 80 % ! Chelem.

Ambiance… La puissante « Firme » de C. Duflot et JV. Placé vient de remporter une défaite magistrale. Emma Cosse parle de démissionner, la salle, hilare, scande « Tous ensemble ! Tous ensemble ! ». L’exubérante Karima Delli trépigne d’enthousiasme et embrasse tout le monde. Michèle Rivasi pleure d’émotion et embrasse celles et ceux qui l’ont soutenue (en particulier dans les autres courants)… C’est alors que Karima emporte les heureux élus dans une sarabande qui happe Emma au passage et l’entraine à la tribune, rassérénée. José était retenu par une discrète discussion avec un très illustre, influent et respecté écologiste et Eva Joly, comme d’hab, à l’autre bout du monde. Image surréaliste : à cette tribune il n’y a que des « Cap » sauf Karima, et les chefs de la Firme, effondrés, font la gueule à ses pieds. Il est désormais clair qu’on ne peut plus confondre le courant CAP et « la Firme », sa petite oligarchie dirigeante.

Groupe

Karima, toujours déchaînée, entraine toute la salle sur le Bd de Belleville pour fêter ce vote exceptionnellement unanime. On s’entasse dans un café, champagne pour tout le monde, tout le monde trinque sans souci des clans, ambiance 2009. La campagne commence bien !

++++Budget

Le lendemain, retour à la politique nationale. Gilles présente le texte rédigé avec Eva Sas, qui précise que les parlementaires EELV ne peuvent que « désapprouver » les actuelles orientations budgétaires.

Là-dessus Yves Contassot, l’un des porte-paroles traditionnels de La Firme, monte à la tribune et, dans une envolée lyrique de tribun des années 70, propose un large amendement proposant de « tout faire » pour modifier cette orientation, avec Comités de liaisons des forces progressistes modèle 1934 (rappelons que le vote final a lieu dans quelques jours et que nous sommes à 10 jours de Noël).

Quand Yves Contassot se lance dans des envolées de gauche, les habitués dressent l’oreille et repèrent immédiatement le lézard : sous l’amendement « fera tout pour modifier », le mot « désapprouve » a disparu ! Bataille de chiffonniers pour définir exactement le périmètre de l’amendement Contassot. Les chefs capistes refusent la formulation de Gilles « les parlementaires EELV désapprouveront les orientation budgétaires et mettront tout en œuvre pour la modifier, etc ».

En fait la bataille est sur « désapprouvent " ou pas. Considérant que, dans une assemblée de ce niveau, il convient de faire fi de l’adage mitterrandien « On ne sort de l’ambiguïté qu’à ses propres dépens », je monte à la tribune pour préciser, sous les ricanements de la Firme, que la manière de désapprouver (si on ne "modifie" pas) sera à l’appréciation de nos parlementaires (vote non, abstention, ou détour par la buvette). Y. Contassot n’ose pas dire que « mettre tout en œuvre » signifiera « approuver quand même » si dans quelques jours on ne parvient pas à « modifier ». Mais tout le monde à compris.

Le mandataire de Via Ecologica annonce que son courant ne prendra pas part au vote. Nous le savions depuis la veille : VE a décidé de se venger de son allié CAP, qui n’a défendu ni Karim Zéribi, ni José Bové, et de le laisser se débrouiller face à son opposition. En outre, Via Ecologica est sans doute divisé sur le fond. Son coordinateur, le sénateur Jean Desessard, a tenu à rappeler, dans le débat, que les sénateurs EELV avaient voté Abstention en première lecture du budget Ayrault et que la Terre n’avait pas cessé de tourner… Traduction : refuser de voter le budget c’est seulement un cran de plus pour « changer de cap », ce n’est pas forcément voter le départ du gouvernement. Vous pouvez y aller, âmes pusillanimes.

On passe au vote nominal : nette victoire de la formulation de Gilles. Reste à voter la motion dans son ensemble, ainsi amendée. Le courant CAP demande une suspension de séance. On les observe s’engueuler à un bout de la salle. Et finalement ils annoncent… qu’ils voteront blanc ! Dans ces conditions, les carottes sont cuites : à la quasi unanimité des plus de 60% d’exprimés (pas mal de CAP ou Via Ecologica votant finalement avec nous), le Conseil fédéral vote en réalité la position de LMP et de ses alliés (le « DALLO »)

Ainsi , cour sur coup, la « minorité » du congres d’il y a quinze jours vient de gagner deux votes décisifs, à 80 % et presque 100%, tandis que la « majorité » de Caen vient de se diviser entre « ne prend pas part au vote » et « vote blanc », sur une question aussi mineure ;-) que le vote d’un budget proposé par un gouvernement dont son parti est l’une des deux composantes.

Difficile d’imaginer plus loufoque ! J’ai vécu ma vie politique souvent minoritaire et j’ai appris à composer avec des majorités qui ne me plaisaient pas. J’avoue que je n’avais encore jamais vu ça : la victoire totale de la minorité, par disparition pure et simple de la direction majoritaire. Problème : cela signifie qu’en ce moment décisif de la crise, le parti de l’écologie politique n’a plus de direction. Ou plutôt il adopte la direction d’une de ses tendances, LMP… qui n’est pas dans la salle des commandes.

Bon, c’est pas tout ça ; il faut rentrer dare-dare à Villejuif pour distribuer dans les boites aux lettres les tracts de l’Avenir à Villejuif, dont, en tant que retraité le plus valide, je suis l’un des principaux postiers. En chemin, ma fille Judith m’envoie un Sms. Elle de cette semaine (p.38) présente « La famille écolo dysfonctinnelle » et me place en médaillon dans le rôle du « Grand père consterné ».

Oh, pas tant que ça, finalement…

Notes

1) La « grande région » Centre comprend la région Centre et les deux régions plus eurosceptiques, Auvergne et Limousin. Elle n’offre que 5 postes. EELV n’y espère pas d’élus, quoique, si le PS s’y effondre…

2) Rappelons d’abord la règle du jeu particulière à la grande région DOM-TOM. Cette grande région Outre-mers n’a que 3 eurodéputés répartis en 3 océans (Pacifique, avec la Nouvelle Calédonie, Indien, avec La Réunion, Atlantique, avec les Antilles et la Guyane. Le parti arrivé en tête dans la grande région choisit son océan, puis le second parti choisit parmi les deux restants, etc. Ainsi les 3 océans sont obligatoirement représentés.

Il faut ensuite savoir que les « domtomiens » votent préférentiellement pour un parti ayant présenté une tête de liste de leur propre dom-tom. Or La Réunion pèse autant que tous les autres réunis. Donc il faut que la tête de liste soit de La Réunion : c’est là que se joue l’élection réelle, y compris pour la Guadeloupe (ce que n’avait pas compris Harry Durimel, que je suppliais la dernière fois de se mettre derrière une Réunionnaise : il avait recueilli la moitié des votes de la Guadeloupe, mais trop peu à la Réunion, et n’avait pas été élu).

Il faut savoir enfin que le Parti communiste réunionnais, qui a longtemps dominé l’Ile, est en crise et ne représentera pas son vieux leader, Paul Vergès et que le PS y est très faible. Si Yvette arrive en seconde position derrière l’UMP et si l’UMP choisit la Nouvelle Calédonie (où il y a le pognon), alors Yvette est élue. Si l’une de ces conditions n’est pas réalisée, la liste EELV pourra encore faire élire son candidat des Antilles…

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve490

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 9 contributions à ce blog.
  • Bonne Année...

    Dans la situation actuelle, une "bonne année", ça peut signifier quoi ? Pour la gauche, l’année a de très fortes chances d’être mauvaise...

    Alors, je souhaite la santé à Alain et ses amis qui fréquentent son blog. Quant à ceux qui ne sont pas ses amis, que le caviar ou autres mets de cet acabit qu’ils auront ingurgité la nuit dernière les emporte au diable.


    Mercredi 1er janvier 2014 à 05h21mn10s, par Joke (j)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve490#forum6603
  • Cirque et rodéos routiers ?

    Bonsoir, je ne réfléchis pas sur ce que j’ai lu. Mais sur l’information rapportée par le Canard Enchaîné concernant Jean-Vincent Placé qui serait blindé de contraventions (133 si ma mémoire est bonne). Il n’en aurait mérité qu’un dixième que cela me semblerait odieux. Comment peut-on se dire écologiste et avoir mérité autant de prunes ?

    Le journal ajoute que ces amendes ne seraient pas payées …… qui plus est ! Le monsieur ne paierait pas ses dettes. Et il aspire à gouverner ?

    Je rêve ou quoi ? Comment peut-on vouloir être aux rênes d’un parti, et sénateur voire plus, en se "conduisant" aussi mal ; et participer de l’insécurité routière (j’imagine qu’il y a des excès de vitesses dans le lot) ; et manifester une attitude inconséquente avec la gestion des amendes (ce n’est pas du Cahuzac mais ça la fout mal !).

    J’espère que le Canard s’est trompé !


    Mardi 24 décembre 2013 à 20h46mn39s
    lien direct : http://lipietz.net/?breve490#forum6600
    • Cirque et rodéos routiers ?

      Hélas non, Le Canard ne s’est pas trompé, et la somme indiquée correspond aux contredanses, pas à leur seules pénalités….

      On voit ici la différence entre "logique des postes" et "logique des contenus".


      Vendredi 27 décembre 2013 à 11h31mn28s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve490#forum6601
      • Cirque et rodéos routiers ? Je vous trouve bien trop bon ! Si EELV n’était pas une formation politique "comme les autres", ce monsieur se verrait interdire de s’exprimer au nom d’EELV, et suspendu du groupe parlementaire, tant que sa situation concernant les amendes ne serait pas apurée. Il est vrai que les écologistes sont tellement certains d’avoir un ras de marée en leur faveur lors des élections de 2014 qu’ils ne vont quand même pas s’inquiéter des éventuelles défections d’électeurs à cause de ce monsieur ! Pour ma part je ne peux pas dire que je n’écouterai plus ce qu’il dit, que je ne lirai plus ce qu’il écrit, car... c’est déjà la cas depuis pas mal de temps !
        Samedi 28 décembre 2013 à 03h44mn34s, par Joke (joke@no-log.org)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve490#forum6602
  • Deux jours au Cirque

    Alain, tu es donc encore quelque peu marxiste http://fr.wikipedia.org/wiki/Un_jour_au_cirque

    Avec E.C. qui reprend le rôle de Margaret Dumont : Mme Dukesbury Quant au moustachu Groucho... smiley


    Mardi 17 décembre 2013 à 11h54mn21s, par Michel POIRIER (micpoirier@yahoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve490#forum6597
    • Deux jours au Cirque marxiste Si on clique pas, on comprend pas...javascript:emoticon(’smiley’)
      Jeudi 19 décembre 2013 à 10h46mn20s, par Joke (joke@no-log.org)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve490#forum6598
      • Marxisme tendane Groucho

        J’avoue avoir parfois l’humour élitiste. cf : http://lipietz.net/spip.php ?article2658 .

        A part ça : Margaret Dumont est une très belle femme.


        Vendredi 20 décembre 2013 à 04h20mn35s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve490#forum6599
  • Deux jours au Cirque pas très bien compris si tu étais pour l’amendement contassot, ou pas, et si tu étais satisfait d’un appel à ce "que les parlementaires ne soutiennent pas les orientations budgétaires et fiscales actuelles et mettent tout en œuvre pour les modifier afin de traduire dans ces orientations les impératifs écologiques et sociaux."... c’est à dire d’un appel qui laisse encore libre la possibilité pour les parlementaires de voter oui si on modifie à la marge le budget et que cela est suffisant pour "traduire dans ces orientations les impératifs écologiques et sociaux" (sachant que le caractère "suffisant" sera assze faible du point de vue de la plupart des députés)
    Lundi 16 décembre 2013 à 12h50mn47s, par Maïeul
    lien direct : http://lipietz.net/?breve490#forum6593
    • L’exemple Sitbon

      Je croyais avoir été tout à fait clair, mais bon, le vote a porté sur "ou l’amendement Contassot , ou la formulation du rapporteur Gilles Lemaire " et la majorité du CF, dont LMP et toute l’opposition , dont moi, avons voté pour la formulation de Gilles comprenant le mot "désapprouve".

      A part ça bien sur, si le gouvernement modifie son budget au dernier moment , il faudra estimer si c’est à la marge ou substantiel... Mais je ne suis pas devin.

      Peut-être est-il utile de préciser par un exemple. Pour défendre l’amendement Contassot, un porte parole de C. Duflot, S. Sitbon, a expliqué : "Il faudra un nouveau plan d’austérité de 18 milliards dans 6 mois. Le budget du logement c’est 40 milliards, la moitié aide à la pierre, la moitié aide à la personne. Le vrai débat social, que nous devons organiser, c’est de savoir si nous ferons des économies sur l’aide à la pierre ou à la personne". Bon ben pour moi c’est s’inscrire dans les orientations budgétaires sans les modifier autrement qu’à la marge.


      Lundi 16 décembre 2013 à 17h24mn15s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve490#forum6596
Calendrier des blogs
<< décembre 2013 >>
lumamejevesadi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
16/12: Deux jours au Cirque
2/12: Congres EELV : fin des espoirs
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: