Europe-Écologie : dernières impressions de campagne.

Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Vendredi 12 mars 2010

Mercredi, avec le meeting de Marseille, s’est achevée pour moi cette magnifique campagne de premier tour d’Europe-Écologie. En principe j’étais déjà en vacances en famille, à Serre-Chevalier (avec enfants et petits-enfants), mais… Après le meeting d’Aix, suis revenu en train à Bourg pour le meeting de l’Ain, et de là reparti pour les Hautes Alpes : lundi réunion-débat à Briançon, mercredi donc Marseille et j’ai quand même eu la force de refuser la dernière réunion à Gap !

Les derniers meetings sont moins intéressants que les réunions-débats pour connaître la réalité du « mouvement politique de masse » qu’est EE. Ce qui est toujours impressionnant, comme à Sannois où « ça marche » malgré la crise profonde dans laquelle la direction francilienne de la campagne a plongé le Val d’Oise. Ou encore à la réunion « Libres et innovants » où l’on constate que le mouvement du logiciel et de l’internet libre nous reste attaché. Ou encore à Villeparisis, où Stéphane Gatignon, maire communiste de Sevran et tête de liste EE de la Seine-Saint-Denis, explique ses difficultés à obtenir, même des bailleurs sociaux, qu’ils construisent des bâtiments conformes aux normes énergétiques de 2012 !

En revanche je découvre un échantillon des candidats départementaux ! En PACA comme en Rhone-Alpes, c’est assez impressionnant.

A Aix, je découvre le rassemblement réalisé en Provence-Alpes-Cote-d’Azur : de CAP 21 à la FASE ! Même si les sondages ne sont pas très favorables ( le « coude à coude » se joue ici comme dans le Nord pour la 3e place, avec le FN…), EE-PACA a réalisé une belle ouverture.

Pour moi le plus étonnant de ces derniers meetings est celui de Bourg. Autour de Philippe Meirieu, tête de lite régionale, Alain Chabrolle, tête de liste de l’Ain et Lela Bencharif, tête de liste de la Loire. Alain est ancien porte-parole de la Frapna, qui est en quelque sorte la mère de l’écologie politique en France. Lela anime un Groupe de réflexion et d’animation interculturel. Sur les affiches et à la tribune, elle arbore un petit foulard rouge sur sa superbe chevelure. Note d’humour digne de Lewis Caroll : si elle était « gauloise » on ne le remarquerait même pas, mais comme elle d’origine maghrébine on peut se demander s’il ne s’agirait pas d’un « signe religieux ostensible », et dans ce cas les lieux d’enseignement publics lui seraient interdits ! Astucieuse manière d’évoquer l’insoluble contradiction de la loi Sarkozy, qui se prétend laïque mais ne peut que révéler son islamophobie face à l’énigme de la coiffure de Lela. Europe Écologie a le melting pot joyeux.

Mai bien sûr, la découverte, c’est Philipppe Meirieu. Je le connaissais pour sa contribution majeure à la pédagogie, il était depuis longtemps un proche des Verts (déjà dans le petit groupe d’intellectuels autour de la ministre Dominique Voynet), mais je le découvre remarquable orateur politique. Sans doute la révélation de ces élections, comme Eva Joly l’an dernier. Un candidat que l’on écoute pour s’instruire, pour progresser dans sa réflexion, un candidat qui vous nourrit, qui vous fait grandir.

Après les bons points, les bonnets d’âne. On n’a que l’embarras du choix. On a été gâté : en fin de campagne, nul ne peut plus prétendre que « dorénavant tout le monde est écologiste ». Sarkozy a jeté l’éponge au Salon de l’agriculture : « L’écologie, ça commence à bien faire ! » Le PS lui a emboîté le pas en réclamant la déprogrammation d’Ushuaia à la veille du vote : une émission écologique ne peut que servir, à ses yeux, Europe-Écologie… et sûrement pas le PS puisqu’il n’a rien à voir avec l’écologie !

Plus anecdotique mais instructif : les chevènementistes du MRC, comme le maire du Kremlin-Bicêtre, Jean-Luc Laurent, deuxième homme sur la liste Huchon en Val de Marne quand même, qui déclare la guerre à « l’écologie, doctrine de l’apocalypse ». « Rien ne serait plus inconséquent, écrit-il, que de courir derrière cette idéologie dans le vent : c’est un courant d’air ! ». Ou les MRC de l’Essonne, qui passent carrément sur la liste du souverainiste de droite N. Dupont-Aignan.

Quant à EE dans son ensemble, je lui donnais comme base de départ le résultat de EE aux européennes moins 2% (à cause de l’implantation locale du PS), soit à peu près la somme du résultat des Verts et de Génération Ecologie aux régionales de 1992. Il faudra analyser qui a fait mieux, qui moins bien, et pourquoi. Mais restera toujours la formidable mobilisation des militants, Verts ou associatifs, dont la plupart n’avaient pas de poste d’élu à espérer !

Et surtout le bond en avant de la conscience dans la population de France.

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve386

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 4 contributions à ce blog.
  • À quoi sert encore le vote ?

    À quoi sert encore le vote ? Quand au Parlement européen le Parti Socialiste et la Droite votent les mêmes directives. Quand le « socialiste » Papandréou renie ses promesses de campagne et sous la pression de l’UE fait une politique d’ultra-droite. Avec la Grèce, et après les résultats des référendum français, néerlandais et irlandais non-respectés, nous continuons à assister à l’assassinat de la démocratie dans le cadre de l’Union Européenne, puisque le gouvernement grec n’est plus responsable devant le peuple mais devant la commission. Et la commission se détermine d’après les desideratas des marchés financiers. Le pays qui a inventé la démocratie la voit aujourd’hui mourir : c’est tout le symbole de l’Eurodictature. Mais il y a d’autres petits cochons à saigner, les PIGS (acronyme officieux des États d’Europe du Sud : le Portugal, l’Italie, la Grèce l’Espagne, - Spain, en anglais) et quelques autres de par le monde. Sans leur endettement le mode profitable sur lequel fonctionnent les banques ne pourrait exister.

    Le Peuple Français, dans sa plus totale souveraineté, après avoir subi une campagne de propagande médiatique sans comparaison en faveur du vote oui, avait voté non à plus de 54% au traité constitutionnel européen le 29 mai 2005. Le 8 février 2008, le Parlement français, réuni en congrès, approuvait le traité de Lisbonne, à savoir une copie amoindrie mais reprenant les pires aspects du traité constitutionnel rejeté par les Français. Jamais la République n’avait eu à subir un tel déni de démocratie et tout le monde s’est tu. Tout le monde.

    Que l’on remette en cause le résultat d’un référendum, qui plus est au bout de deux ans seulement, constitue une forfaiture politique inacceptable pour tout démocrate qui se respecte. Certes, Nicolas Sarkozy avait prévenu durant la campagne présidentielle de 2007 qu’il contournerait la décision populaire par une procédure parlementaire, mais cela ne légitime pas pour autant une violation aussi grossière du suffrage universel, particulièrement dans une grande démocratie comme la France. Avec 53,65% d’abstention au soir du 14 mars 2010, notre pays paye le prix lourd de cette violation morale de la souveraineté populaire. Car rien n’est pire que de dégoûter le citoyen de sa mission électorale, rien n’est plus dangereux que de priver un électorat de sa victoire.

    C’est pourtant ce qui s’est passé, en 2008, dans notre bonne vieille république. Les électeurs auxquels les partisans du oui en 2005, l’UMP, le PS, le sommet de l’Etat, ont répondu « cause toujours », en s’asseyant sur leur vote, ont répondu « merde » à l’occasion de ces élections régionales. Ces électeurs constituent à nouveau une majorité, quasiment comparable à celle de mai 2005, manifestant son rejet d’un système qui ne sait plus que passer en force, et les leaders politiques ont beau donner toutes les explications possibles à ce désaveu populaire, aucun n’a eu le courage de reconnaître que cette abstention massive, dramatique, inquiétante, a pour principale origine ce mensonge historique qu’est l’approbation du traité de Lisbonne par ce que l’on hésite encore à qualifier de « représentation nationale ». En se détournant majoritairement des urnes, en ce 14 mars 2010, alors que les enjeux politiques n’étaient pas escamotés, bien au contraire, le peuple Français a craché à la gueule de ceux qui le méprisent. Au delà des analyses politiciennes du moment, navrées ou triomphantes quant aux résultats de ce scrutin régional, cette situation est très grave. Très grave pour notre démocratie, très grave pour la France. Si un débat de fond sur cette tragédie politique ne s’ouvre pas sur la place publique, nous en paierons plus chèrement encore les conséquences.


    Vendredi 19 mars 2010 à 19h02mn53s, par gilles (zwkyrxwsd-cipunce@yahoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve386#forum3644
  • Dany

    Daniel Cohn-Bendit : "Quand on fait une liste avec les chasseurs, de Villiers et que l’on appelle après les électeurs écologistes, c’est un ’sur-déni’ de démocratie. Ça ne veut absolument rien dire, ils ont fait des listes sans qu’on en connaisse le contenu"

    Bien évidemment qu’il n’y a aucune transparence dans les liste UMP, bien évidemment que tout a été concocté à l’Élysée !
    Mais je ne suis pas sûr que l’exemple des chasseurs soit bien choisi.

    Lorsque Dominique Voynet était ministre, la Droite a réussi à occuper une (trop) grande part de son temps avec la chasse. Pendant ce temps là, elle ne pouvait s’occuper de dizaines d’autres sujets beaucoup plus essentiels.

    Qu’il soit bien clair d’abord que je ne suis pas chasseur et que je suis pour l’interdiction de toute chasse.
    Mais… je n’ai pas (encore) décidé de supprimer tous les produits d’origine animale de mon alimentation.
    Quand on sait les conditions d’élevage, de transport, d’abattage des bovins, des porcs, des agneaux et des volailles, on trouve que le cerf abattu en pleine course – même après 2 heures de poursuite par les chiens et un bon quart d’heure d’agonie – a un sort enviable.

    Les chasseurs tuent pour leur plaisir ? Et au resto, nous ne mangeons pas de la viande par plaisir ?

    S’agissant de sa nourriture, le gibier (mot horrible !) la trouve à l’état naturel. Il ne mange pas de protéines d’importation, de farines pour grossir plus vite. En hiver, mon voisin, qui est chasseur, apporte à ses lièvres, ses chevreuils, ses cerfs et ses chamois, du sel et des betteraves que lui et ses collègues de la société de chasse cultivent dans leurs jardins.
    Croyez-moi, je dois faire de gros efforts pour rester souriant et même courtois quand un chasseur qui passe devant ma maison me montre le beau lièvre qu’il a "fait", comme il dit !

    Mais œuvrer pour une diminution drastique de la quantité de viande consommée pour réduire notre impact sur la planète et préparer les changements économiques que cela implique, me paraît une bien plus haute priorité que de faire interdire la chasse.

    Dernière chose concernant la chasse, il faut exiger que ceux qui pratiquent cette activité légalement autorisée, respectent scrupuleusement les lois et les règlements qui l’encadrent. Et, de façon variable d’une région à l’autre je crois, un certain nombre de chasseurs sont conscients que c’est la condition nécessaire pour pouvoir continuer leur activité.

    J’ai failli vous envoyer ce commentaire à titre personnel par email. Mais puisqu’il s’agit de "transparence" j’ai pensé que certains de vos lecteurs pourraient être intéressés.
    Pouvez-vous faire passer cela à Dany ? Merci !

    http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/politique/regionales_2010/20100318.OBS0267/fusion__cohnbendit_evoque_un_deni_de_democratie.html


    Jeudi 18 mars 2010 à 11h28mn19s, par Joke (joke7474@gmail.com)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve386#forum3643
    • Dany

      Sans avoir lu tout le contexte, je pense à mon avis qu’il y a confusion. DCB ne vise pas la chasse en soi. Mais le fait qu’un certains lobby de chasseurs présent dans les listes UMP (le CPNT) oeuvre pour diminuer voire supprimer les réglementations encadrant la chasse.

      Les verts à ce que je sache n’ont jamais - sauf quelques extremistes - été contre la chasse en soi. Ils veulent simplement l’encadrer pour permettre qu’elle puisse rester pratiqué et protéger le renouvellement de la biodiversité. Et aussi permettre au simple promeneur d’aller en forêt sans risquer de recevoir une balle perdue.

      Bien sûr certains sont opposés à certaines formes de chasses qui entraine une trop grande souffrance animal (par exemple la chasse à court). Mais c’est même personnes sont aussi opposés à l’élèvage industrielle.

      Et effectivement, en terme de bilan énergétique / Co2 la viande de gibier doit, sauf exception, être moins consommatrice.


      Samedi 20 mars 2010 à 06h17mn33s, par Maïeul
      lien direct : http://lipietz.net/?breve386#forum3646
  • Europe-Écologie : dernières impressions de campagne.

    Dans la série "Plus écolo que moi, tu meurs", en Rhône-alpes, il faut reconnaître que les amis de Besancenot ne sont pas mal non plus.
    Ils proposent de remplacer les transports routiers par les transports par voies ferrées.

    Parfait ! Mais... deux lignes plus bas, ils proposent l’abandon du projet Lyon-Turin au profit de la gratuité des TER en Rhône-Alpes.

    Quelle méconnaissance de la région !

    Je comprendrais qu’ils proposent la gratuité pour chaque "travailleur" du trajet domicile-travail mais la région n’est pas la région parisienne, il faudrait d’abord que les liaisons ferroviaires existent !

    Quel intérêt pour un Ardéchois de Largentière (où il n’y a plus de train) de pouvoir voyager gratuitement jusqu’à Vallorcine, à la frontière suisse ? Pour se promener une fois par an, peut-être.

    Quant au développement du ferroutage, yaka !
    Yaka faire monter des trains de plusieurs centaines de tonnes tractés et poussés par trois locomotives à 50km/h au tunnel du Fréjus à 1200 mètres d’altitude et redescendre de l’autre côté à la même vitesse sur une ligne qui en plus comporte un tronçon... à voie unique !
    Tous les échanges de marchandises entre l’Espagne (donc le Maroc), le Portugal, la moitié sud de la France et l’Italie, l’ex-Yougoslavie, l’Autriche, les ex-pays de l’Est ?
    Il est sûrement plus facile de mettre une enveloppe dans une boîte aux lettres...

    Quant à M. Laurent, son texte vaut son pesant de cacahouètes !
    Une telle assurance, une telle arrogance d’un "citoyen" au-dessus des autres prêterait à rire si... ce monsieur n’était pas vice-président sortant de la région ile de France, et candidat sur la liste socialiste !


    Samedi 13 mars 2010 à 10h29mn51s, par Joke (joke7474@gmail.com)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve386#forum3641
Calendrier des blogs
<< mars 2010 >>
lumamejevesadi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
29/03: La fragile victoire de la gauche et l’avenir d’Europe-Écologie.
20/03: Veillée d’armes et premier bilan
12/03: Europe-Écologie : dernières impressions de campagne.
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: