Batailles contre la droite, batailles écologistes


Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Dimanche 13 avril 2008

Cette semaine, commissions et plénière à Bruxelles. Dommage, car le gros de l’actualité se passe en France : la bataille de la loi sur les OGM, les manifestations lycéennes contre la destruction de l’éducation nationale….

Europe

Les votes sur le « 3e paquet énergie et son Agence » ont été pour l’instant décalés de quelques semaines. Je participe donc in extremis aux autres débats de mes commissions, celle du commerce international (INTA) et celle des affaires juridiques.

En commission du Commerce international, votes intéressants sur l’accord d’association avec l’ASEAN (immense zone de l’Asie du Sud et de l’Est, comprenant à la fois des pays très pauvres et des nouveaux pays industrialisés devenus très riches). Contrairement à l’Amérique latine, cet accord a été défini d’emblée comme un « accord de libre-échange », et le Parlement s’efforce de rétablir la norme européenne, c’est-à-dire un accord d’association à trois piliers, politique, coopération-développement, et accord commercial.

Les votes sont relativement bons en INTA, néanmoins ça reste très « libre-échange » : les Verts s’abstiennent, tout en reconnaissant que finalement le résultat est pas mal. Cela dit, tout ceci n’a aucune importance pratique puisque, le TCE ayant été repoussé par la France et la Hollande, le Parlement européen n’a pas d’autorité autre que morale sur la négociation des accords internationaux.

« Autorité morale »… C’est ce que j’essaie d’expliquer à la revue Défis Sud qui m’interviewe cette semaine sur la politique agricole de l’Europe à l’égard des pays du Sud.

En commission juridique, on discute de la directive européenne introduisant les crimes contre l’environnement dans le droit pénal européen. Là encore, cette directive est un coup parti qui était fondé sur l’idée que le TCE serait passé avec son fameux article III-271 , et qui reprend du service sur l’hypothèse que le traité de Lisbonne va passer. Pour l’instant, on en est toujours à Maastricht-Nice, donc il n’y a pas de droit pénal européen. Mais avec la possible ratification du traité de Lisbonne, l’idée du droit pénal européen est relancée. Je rappelle que dans le TCE (et dans Lisbonne), ce droit pénal comprend tous les crimes transfrontières (trafic d’armes et de drogue, « trafic » d’êtres humains), mais aussi certain crimes locaux comme le proxénétisme (même sans franchissement d’une frontière !), et tous ceux que le législatif voudra y ajouter, donc les crimes contre l’environnement.

Nous perdons d’une seule voix la bataille en commission juridique, mais la plénière étant plus progressiste que la commission juridique, nous ne désespérons pas d’y gagner la bataille contre la droite.

Encore faut-il que le traité de Lisbonne soit ratifié. Il est très probable que ce sera le cas, car tous les gouvernements s’étant mis d’accord sur sa rédaction et ayant passé tous les compromis nécessaires les uns vis à vis des autres, les majorités parlementaires sont toutes censées l’accepter. D’autant que la nouvelle majorité parlementaire polonaise est plus pro-européenne que l’ancienne… dont le gouvernement avait signé.

Le seul suspense est le référendum en Irlande. Politiquement, les Verts, partisans d’un référendum européen, considèrent qu’il serait tout à fait anormal que le destin de 460 millions d’Européens se joue sur le seul vote de quelques millions d’Irlandais. Juridiquement, une déclaration des gouvernements (non contraignante mais engageant ces gouvernements) reconnaît que l’adoption du traité de Lisbonne sera soumise aux même règles que ce que définit le traité de Lisbonne pour la réforme future des traités, c’est-à-dire la règle des 4/5e : un traité est réputé adopté quand il est ratifié par 4/5e des États, et on discute de leurs cas avec les pays nonistes.

Sur le terrain, l’Irlande a commencé très hostile au traité de Lisbonne (20% de Oui l’automne dernier…) mais les Verts, qui sont actuellement au gouvernement, se sont engagés très fortement pour le Oui (à 63% lors de leur référendum interne). Ils semblent entraîner l’opinion, qui serait aujourd’hui majoritairement « Oui »…

Il est donc fort possible qu’au premier janvier 2009, l’Europe ait une nouvelle constitution remplaçant celle de Maastricht-Nice, certes moins bonne que le TCE mais permettant au moins d’adopter les embryons d’un droit pénal européen de défense de l’environnement, et permettant au Parlement de contrôler les accords commerciaux.

À propos de sondages… « L’eurobaromètre » vient de sortir un rapport sur la perception et la connaissance du rôle du Parlement et des institutions européennes par les citoyens de l’Europe. Cet ensemble coordonné de sondages , réalisé à l’automne (donc quand l’Irlande était noniste), est publié en mars… En matière de connaissance, presque partout, les Français arrivent dans le peloton de queue ! Il est vrai que c’est le seul pays qui, pendant six mois, a été bombardé de mensonges par la propagande du Non.

En revanche, quand on regarde ce que les citoyens voudraient, la France est un des pays qui souhaite le plus l’augmentation du rôle du Parlement européen (donc qui aurait normalement dû choisir le TCE et le traité de Lisbonne plutôt que le maintien de Maastricht-Nice !), tandis que très logiquement, l’Irlande et la Grande-Bretagne arrivent bons derniers. Bizarrerie, les Autrichiens apparaissent ensuite comme les plus anti-Parlement européen. C’est sans doute la trace de la condamnation par l’Europe de l’entrée de Haider dans leur gouvernement, en 2000. Le Parlement s’était porté en pointe. Nos copains Verts nous l’avaient dit à l’époque : « C’est peut-être une position juste, mais ça va coûter cher ».

++++France

C’est en France qu’ont lieu, hélas pour moi, les batailles les plus intéressantes cette semaine.

D’abord la bataille sur la transposition de la directive OGM, justement. On sait que la directive européenne prescrit la séparation des 3 filières (bio, classique et OGM) « de la fourche à la fourchette », mais ne dit pas comment. Un vote ultérieur du Parlement européen a précisé que cette séparation ne pouvait passer que par un « zoning », c’est-à-dire par la déclaration de « zones sans OGM », mais ce vote du Parlement européen (toujours à cause de la constitution de Maastricht-Nice !) n’avait pas valeur législative. Du coup, chaque pays transpose la directive un peu comme il veut, et le Conseil a envoyé paître la Commission européenne qui prétendait « interdire (à un pays) d’interdire » les OGM ».

Voilà donc enfin la France qui s’y colle (avec 6 ans de retard, mais on a vu pire avec la directive « Oiseaux ») et tout la bataille portait sur la question de savoir si certaines régions pourraient se déclarer « sans OGM ». C’est la fameuse bataille de l’amendement 252, où l’on a vu une partie de l’UMP voter avec la gauche contre les OGM. Rupture très intéressante avec la tradition : l’UMP n’est plus forcément du côté des gros céréaliers et de la FNSEA. Elle tient compte localement, et en particulier dans les terroirs d’appellations contrôlées, de l’hostilité aux OGM des petits et moyens producteurs...

Il faut absolument soutenir l’amendement 252 : signez ici la pétition, et pour continuer le combat, suivez Stop-OGM. Rejoignez la bataille des Jeunes Vert et de toute la jeunesse contre les OGM !

Deuxième bataille de la semaine, la mobilisation des lycéens contre les suppressions de postes d’enseignants. On l’avait annoncé dès l’été ici même, les cadeaux fiscaux fait par Sarkozy en période de vaches grasses seraient payés par les classes populaires dès le retour des vaches maigres. C’est maintenant. Et ce qui est épouvantable, c’est que Sarkozy sacrifie en priorité l’investissement d’avenir par excellence, l’éducation. Il n’est pas le premier de la droite à le faire : la dérive de la France vers le bas de la division internationale du travail en Europe date d’une trentaine d’années. Pendant ce temps-là, les nouvelles puissances émergentes de l’Asie de l’Est (Corée, Taïwan, Singapour etc) ont investi massivement dans l’éducation...

Troisième bataille, la tentative de supprimer la carte famille nombreuse. Là, la résistance l’a emporté en trois coups de cuiller à pot, au nom de la politique familiale. On oublie de dire que cette mesure, qui aurait rendu extrêmement chers les voyages en trains pour les familles, était aussi une politique anti-écologiste....

Bref, c’est la fin des critiques de diversion sur le « Président bling-bling ». La bataille n’est plus sur le style mais sur le fond (quoique le « style corrompu » à la Carlos Menem, c’est le fond qui se montre à la surface). Et le fond devient extrêmement brutal quand la crise écologique frappe les classes populaires de la planète, exactement là où René Dumont l’avait annoncé : « Nous allons à la famine ». Entre l’explosion démographique urbaine, le glissement des plus riches vers une consommation à base de viande (qui réduit d’un facteur 17 le rendement-protéines des terres arables pour l’alimentation humaine ), l’utilisation de ces terres pour donner à bouffer aux bagnoles (voir le combat des verts européens contre les agro-carburants, ici et ), et bien sûr le changement climatique, la nourriture devient rare et chère. Chez nous, elle est chère. Dans le Tiers-monde, elle est rare. Émeutes de la faim, grèves contre la vie chère : même combat écologiste !

Et puis, le week-end, on va enfin à Londres, Francine et moi, découvrir mon quatrième petit enfant, Romain ou Roman, fils de Barbara et Sasha. Bon, il n’a qu’un mois et pas encore très causant. Et comme je l’ai déjà mis en logo du billet de sa naissance, je préfère remettre sa sœur Lola quoique vous la connaissiez déjà.

Il faut dire que Lola est une merveille pour un député européen amateur de Chomsky : à deux ans elle parle indifféremment le français (sa langue maternelle), le bosniaque (sa langue paternelle, variante du serbo-croate dont une autre est langue officielle et même actuellement présidente de l’UE : le slovène), et la langue du sol, l’anglais. Et ne vous avisez pas de lui parler dans une langue qui n’est pas la vôtre : elle vous répond dans « votre » langue, et traduit pour celles et ceux qui ne peuvent comprendre…

Nous nous étions demandé dans quelle langue elle parlerait à son petit frère. Réponse : en français, la langue « maternelle ».

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve297

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 17 contributions à ce blog.
  • Pendant ce temps-là, à l’Elysée

    En relisant le titre de votre dernier post je pense avec amertume à ce que je viens de lire dans le Parisien : http://www.leparisien.fr/home/info/politique/articles/4 0-ANS-APRES-DANY-A-L-ELYSEE_298443216 Au moment où la jeunesse lycéenne est en masse dans la rue pour défendre les postes d’enseignants, de CPE, de surveillants, etc. (certes, pas très "mai 68" comme ambiance, mais les slogans et les banderoles se font de plus en plus imaginatifs), quel besoin avait Dany Cohn-Bendit de rencontrer Sarkozy, de lui dédicacer son livre en lui tapant sur l’épaule ? de proposer un "ticket" des Verts avec Nicolas Hulot, ce fossoyeur de l’écologie politique à la dernière présidentielle (on peut en discuter, ok), grand ami des Bouyges-TF1 et Chirac ?

    Merci de lui transmettre la réprobation d’un Vert de base, pro-européen, si vous le croisez dans les couloirs du PE ou ailleurs (mais, j’espère, pas à l’Elysée ;-)


    Jeudi 17 avril 2008 à 11h34mn11s, par kawouede
    lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2382
    • Pendant ce temps-là, à l’Elysée Je ne partage pas votre réprobation. Non pas que Dany ait le droit de tout faire et de tout dire. Mais Dany, c’est un cas. Je ne pense pas que Sarkozy puisse lui proposer un poste de... ministre des affaires étrangères (par exemple...) car il serait foutu... d’accepter. Et pour "tuer 68", Sarkozy doit tuer Dany. Kouchner et le Tibet (cf. nouvelobs hier), il y a reniement. Dany parlant foot (ou "jouissance sans entrave") avec Sarkozy... Mais notre "hôte" ici nous en dira sûrement plus puisqu’il le fréquente de près.
      Samedi 19 avril 2008 à 03h19mn09s, par Joke (joke@no-log.org)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2384
    • Le devoir de rencontrer Sarko.

      Le devoir de rencontrer Sarko.

      Vous y allez vraiment un peu fort. Sarko occupera la présidence du Conseil de l’Union européenne le second semestre de cette années (dans une dizaine de semaines). Il a décidé pour ça une série de réunions avec les présidents de groupes parlementaires du PE. Ca me paraît correct. L’autre jour c’était le tour des Verts et de leurs deux coprésidents, Monica Frassoni (pourquoi vous n’en parlez pas ?) et Dany Cohn-Bendit. On y a parlé OGM et Ingrid Betancourt. Fallait pas ?

      Quant au fait que Dany ne soit pas allé devant les lycéens gueuler « Youhou ! regardez moi ! je suis un grand animateur du mouvement étudiant d’il y a 40 ans »… je n’y suis pas allé non plus ( mais j’ai signé contre la répression) . Il y a un moment où le rôle d’ancien combattant devient ridicule. Dany s’en est très bien expliqué dans une interview de Télérama. Il y a un moment où le narcissisme d’ancien combattant devient ridicule, surtout quand on a des combats actuels (l’écologie) pour alimenter son narcissisme.

      Quand à la question de savoir si c’est une bonne ou une mauvaise chose de voir Hulot soutenir les candidats des Verts, je m’en suis déjà expliqué ici et .


      Samedi 19 avril 2008 à 07h20mn55s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2385
      • Le devoir de rencontrer Sarko.

        @Joke et Alain L. J’ai réagi un peu rapidement à ce que j’avais lu dans le Parisien - m’étant trouvé, dans la manif jeudi, face à une bande de CRS goguenards pointant leur flashball (en joue !) sur des lycéens et leurs profs manifestants paisiblement mais résolument.

        Ne déformez pas mes propos SVP. Non, je ne veux pas que Dany fasse "l’ancien combattant". Mais j’aurais aimé qu’il en parle aussi, de ces revendications des lycéens, par respect ; et qu’il mette un peu plus de distance avec son hôte (pas besoin de dédicace pour son livre ! là justement ça fait "ancien combattant pépère", le coup de la dédicace). Dany aurait dû réfléchir à tout ça, vu le contexte ; je ne vous dis pas l’ambiance autour de moi, parmi les profs notamment, à la lecture de l’article du Parisien.


        Dimanche 20 avril 2008 à 05h36mn18s, par kawouede
        lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2387
        • Lire un article de journal

          Je trouve que vous y allez quand même fort. Ce n’est pas Dany , mais Sarkozy , qui a resservi Mai 68 et sa « liquidation » pendant toute sa campagne. Dany, en lui répondant par un livre (dont je n’ai lu que le résumé dans Télérama) et en le lui dédicaçant personnellement, avec la même ironie qui l’avait rendu célèbre à l’époque, n’est pas ancien combattant mais « actuel » combattant et, affrontant les CRS , vous devriez le comprendre aussi.

          Quant à la question de savoir si les coprésidents (allemand et italienne) du groupe vert au PE devaient parler au futur Pt du Conseil européen des questions spécifiquement françaises quand il invite tous les Pt de groupes à venir discuter des directives et autres questions européennes sous examen au second semestre, ou bien s’il l’ont fait mais le Parisien n’en a pas parlé, je pense que c’est aux professeurs, dont la fonction est d’éduquer l’esprit critique des futurs citoyens face à la presse, d’en discuter avec leurs élèves pour leur apprendre à ne pas réagir émotionnellement face à un article de journal (j’allais dire « surtout Le Parisien » mais il a relativement bien évolué depuis mai 68.)

          J’ai encore le souvenir de ces medias français qui n’avaient d’yeux que pour la femme en rouge (Cécilia) accompagnant la femme en blanc (Benita Ferrero Waldner, Commissaire en charge du dossier depuis des trimestres) lors de la libération des otages bulgares. J’espère que les profs que vous aviez autour de vous avaient bien critiqué les medias français devant leurs élèves à cette occasion…


          Dimanche 20 avril 2008 à 11h20mn12s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
          lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2389
  • Pendant ce temps-là, en Equateur A signaler cet article paru sur Rue89, signé Florence Lautret http://rue89.com/2008/04/16/dans-l%E2%80%99ombre-d%E2%80%99ingrid-betancourt-cinq-morts-oublies-en-equateur
    Mercredi 16 avril 2008 à 09h16mn13s, par kawouede
    lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2380
  • De quoi vous plaignez vous.

    « Et ce qui est épouvantable, c’est que Sarkozy sacrifie en priorité l’investissement d’avenir par excellence, l’éducation. Il n’est pas le premier de la droite à le faire : la dérive de la France vers le bas de la division internationale du travail en Europe date d’une trentaine d’années. Pendant ce temps-là, les nouvelles puissances émergentes de l’Asie de l’Est (Corée, Taïwan, Singapour etc) ont investi massivement dans l’éducation... »

    M’enfin, il ne faut pas vous plaindre.

    En votant pour Sarkozy, les français avaient « choisi » la ratification du TCE par voie parlementaire, à votre grande satisfaction. Eh bien, les français ont également « choisi » ide sacrifier l’éducation. Mais aussi la santé, la recherche, l’industrie la nature, « choisi » d’envoyer des corps expéditionaires en afghanistan etc...

    Tout ceci était dans le paquet cadeau. On ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs

    Et puis de toute façons, avec la surévaluation de l’euro, l’économie française fout le camp, alors il n’est plus nécessaire d’éduquer.


    Mardi 15 avril 2008 à 09h24mn39s, par Jean-Pierre B (jp.branchard%wanadoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2374
    • De quoi vous plaignez vous. Votre énumération est incomplète. Il y manque le mauvais temps qu’il fait…… Une façon de vous dire que dans les promesses du candidat tout n’était "aussi clair" que vous l’affirmez maintenant. Il parlait de "réformes" ; un mot trompeur à cause de sa connotation positive.
      Mercredi 16 avril 2008 à 16h26mn44s, par Claude Pelletier (claude.pelletier2@wanadoo.fr)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2381
      • De quoi vous plaignez vous.

        Vous avez raison, la mauvais temps.

        Sauf que le beau temps reviendra c’est sûr. Il ne demandera la permission ni à Sarkozy ni à l’UMP.

        Mais notre ami chambérien oublie qu’il y avait aussi la croissance, le pouvoir d’achat dans le paquet. Et les "7,5 millions de Français qui font des heures supplémentaires". Les ministres ont reçu ordre de répéter et répéter et répéter encore cette phrase à propos de tout et n’importe quoi. Comme Prévert et les ratons-laveurs.


        Vendredi 18 avril 2008 à 02h26mn06s, par Joke (joke@no-log.org)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2383
  • Les irlandais ont le droit de voter non !

    C’est le seul peuple d’Europe auquel au demande son avis. Alors les irlandais ont le droit de voter NON et de refuser le chantage.

    Quand je pense que certains députés européens ont voté contre une motion proposant de reconnaître le vote des citoyens irlandais. C’est ahurissant.

    Que veulent-ils donc ? Envoyer les chars européens à Dublin ?


    Mardi 15 avril 2008 à 09h15mn30s, par Jean-Pierre B (jp.branchard%wanadoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2373
    • Les irlandais ont aussi le droit de voter Oui !

      Mais parfaitement ! c’etait meme apparemment leur intention il ya quelques mois ! Il semble que le débat tourne à l’avantage du Oui... c’est aussi leur droit !

      Le problème c’est que , comme le disaient à juste titre les partisans du Non qui en 2005 critiquaient "la double unanimité" , je pense que leur Non ne doit pas l’emporter sur une majorité européenne qui dirait Oui. C’est pourquoi les Verts étaient pour un referendum européen.

      Reste entier le problème "que faire des pays qui sont majoritairement non si globalement l’Europe est majoritairement oui".

      Qu’en pensez vous ?


      Mardi 15 avril 2008 à 16h10mn33s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2376
      • Les irlandais ont aussi le droit voir leur vote respecté !

        Il est impossible de savoir si l’Europe a voté majoritairment oui. En effet, la France et les Pays Bas qui ont voté « non » sont maintenant rangés abusivement dans les pays qui ont voté « oui » à la suite du golpe sarkozien. De même, on ne peut pas savoir si les peuples qui n’ont pas été consultés approuvent ou non les transferts de souveraineté vers l’organisation multinationale. C’est le cas de 22 sur 27.

        Seul un référendum européen peut permettre de savoir si l’Europe vote majoritairement « oui » et seul un référendum national peut autoriser les transferts de souveraineté. Les élus reçoivent mandat des citoyens pour exercer la souveraineté. Pas pour la modifier.

        Anecdote : sarkozy vient d’envoyer un corps expéditionnaire en afghanistan en refusant de soumettre cette décision à un vote parlementaire. De la même façon, il a refusé de soumettre le traité de Lisbonne à référendum. Ce sont deux facettes d’un même processus : l’abolition de la démocratie.


        Mercredi 16 avril 2008 à 03h44mn08s, par Jean-Pierre B (jp.branchard%wanadoo.fr)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2378
    • Les irlandais ont le droit de voter non !

      Il y a des moments où la colère est juste.

      Bien sûr que les Irlandais ont le droit de voter oui ou non. Mais ce n’est pas du tout l’avis des "nonistes" britanniques (connus sous le nom d’eurosceptics) qui tentent de financer la campagne des partisans irlandais du non.

      D’où je sors ça ? D’ici

      http://www.richardcorbett.org.uk/blog/2008/04/euroscept ics-target-ireland.html

      Bien sûr, vous aurez tout loisir de traiter Richard Corbett de menteur. Mais si les "nonistes" britanniques le font, même de façon détournée, la justice irlandaise aura à juger ce délit.


      Mercredi 16 avril 2008 à 03h44mn05s, par Joke (joke@no-log.org)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2377
  • Sur le site de greenpeace

    Nouveau mariage à l’Élysée : Nicolas Sarkozy cède aux charmes des Allemandes bien carrossées !

    L’Europe devrait adopter d’ici la fin de l’année une réglementation visant à limiter les émissions de CO2 des voitures neuves (160 g/km en moyenne aujourd’hui).

    Selon Greenpeace, pour être à la hauteur du défi climatique, cette réglementation devrait :
    - limiter la moyenne des émissions à 120 g de CO2/km d’ici à 2012, et à 80 g/km d’ici à 2020 ;
    - répartir l’effort entre les constructeurs fondée sur le critère de l’emprise au sol (c’est-à-dire la surface entre les 4 roues d’un véhicule), et non du poids ;
    - comprendre des pénalités immédiatement dissuasives pour les constructeurs (150 € pour chaque gramme de CO2 supplémentaire, pour chaque véhicule vendu).

    Au contraire, l’Union Européenne va donner au constructeurs qui produisent les voitures les plus lourdes (Mercedes, BMW, Audi) le droit de commercialiser des véhicules émettant plus de CO2 que les autres. C’est une capitulation en rase campagne.


    Mardi 15 avril 2008 à 09h10mn25s, par Jean-Pierre B (jp.branchard%wanadoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2372
  • Batailles contre la droite, batailles écologistes Merci pour ces éclairages / points de vue du local au global : c’est tout l’honneur de la politique que de relier tout ça ensemble, même si sur le moment on ne voit pas toujours très clair (je parle en tant que spectateur un brin engagé, mais un brin seulement). Sur les OGM en France il est stupéfiant de voir comment la politique politicienne (les petites phrases de la secrétaire d’Etat à l’écologie, dont j’oublie toujours le nom même si elle a du mérite...) a caché, en tout cas minimisé les vrais enjeux du vote à l’assemblée. Sur les lycéens, l’implication des partis de gauche me paraît essentielle, pour gagner la "bataille de l’opinion" (du reste c’est en cours, Darcos chute dans les sondages...). Pour les Verts, soit dit en passant, c’est aussi l’occasion de se montrer et d’améliorer une image pas très bonne, globalement, dans la jeunesse. Quand vous disiez qu’il manquait au parti de l’écologie politique des adhérents et des militants : c’est le moment de leur donner envie de venir !
    Lundi 14 avril 2008 à 09h27mn32s, par kawouede
    lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2370
    • NKM Je n’ai pas cité ma "chère camarade" NKM, car, comme elle s’en plaint, quand nous l’appuyons (les Verts ou la gauche) ça la dessert.... ;-)
      Lundi 14 avril 2008 à 13h41mn55s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2371
      • NKM Le député de ma circonscription, qui s’est abstenu, prétend que beaucoup de députés UMP auraient voter contre sans l’intervention intempestive de José Bové... Apparemment, il serait d’accord avec NKM pour laisser la liberté aux députés. On parait qu’il votera pour ? http://tardy.hautetfort.com/ (article du 9 avril)
        Mercredi 16 avril 2008 à 03h53mn07s, par Joke (joke@no-log.org)
        lien direct : http://lipietz.net/?breve297#forum2379
Calendrier des blogs
<< avril 2008 >>
lumamejevesadi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
25/04: La fin du « consensus de Washington ».
19/04: PE : Un groupe Vert efficace. Césaire.
13/04: Batailles contre la droite, batailles écologistes
5/04: Planification européenne ?
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: