Hulot. Bayrou. Airbus

Format d'impression Texte sans onglet Texte sans onglet
Mardi 6 mars 2007

Finalement, avant la chimiothérapie de Francine, nous prenons deux semaines de vacances. Et la fée Perline a profité du dernier week-end, où toutes les zones étaient en vacances, pour changer le site en profondeur. De la montagne, je suis l’actualité présidentielle, et bien sûr le drame d’Airbus.

Site

A Serre-Chevalier, nous skions doucement et travaillons pas mal. Articles pour la campagne présidentielle-législatives à mettre sur le site (sur la Réduction du temps de travail et sur l’Europe), nouveaux articles à écrire, amendements sur des rapports pour le Parlement européen, conférence-débat demain mercredi avec les Verts briançonnais… même pas le temps de retravailler sur Mallarmé.

Mon site est devenu énorme : 40 ans de recherches et de militantisme s’y trouvent progressivement archivés. Par exemple (réaction au ralliement de Glucksmann à Sarkozy ?), j’ai commencé à y inscrire mes premiers vrais articles militants, ceux de L’Outil des travailleurs, depuis 1971… Certes, je ne suis plus forcément d’accord avec tout ce que j’écrivais à l’époque, mais au moins, on avait de la suite dans les idées… La notion de bilan et de rectification continuelle, sur des objectifs politiques dont on peut contester le réalisme, ne nous était pas étrangère. Cela, nous l’avons un petit peu perdu avec la politique d’aujourd’hui.

Bref, un de ces nouveaux articles archivés est le… 2000e de ce site ! Par ailleurs, le débit des connexions, portant non seulement sur le blog mais sur tous les articles y compris les plus anciens et les plus universitaires, dépassait les mille consultations par jours. Dans ces conditions, notre hébergeur Ouvaton ne pouvait plus suivre et nous faire une proposition adaptée. Nous nous sommes donc tournés vers un autre hébergeur alternatif : Koumbit. C’est un hébergeur québécois qui met en œuvre le fameux logiciel libre AlternC de Valentin Lacambre. Par la même occasion, Perline est passée au SPIP 1.9.2 qui, de votre côté du miroir, présentera quelques améliorations et nouvelles fonctionnalités. Elle a installé Snap : en promenant votre souris sur les passages avec liens hypertextes (en couleur différente du reste du texte), vous trouvez non seulement des infos bulles, mais également parfois une image miniature de ce que vous pourrez voir en cliquant.

Hulot

Nicolas Hulot m’appelle. Il n’est pas content de l’allusion à son 4x4 dans mon article de Libé. Je lui réponds que justement c’est un article contre les bourdes qui ne sont pas des bourdes, et qu’il est bien évident que, dans son métier on peut avoir besoin de se déplacer en 4x4 ! Je lui signale que j’en ai moi-même reconnu l’utilité dans mon blog sur le Kenya… Nous poursuivons la conversation sur l’état de la campagne. Il s’inquiète des faibles sondages de Dominique Voynet, je lui fais remarquer qu’il faudrait d’abord qu’elle soit sûre de se présenter, et qu’on n’a pas encore le compte de signatures. Là, il s’étonne des blocages…

Je crois que Nicolas Hulot est un écologiste sincère. Mais je commence à me demander s’il est politiquement bien réaliste, et s’il n’y a pas dans son entourage des gens qui poursuivent d’autres buts que les siens. J’ai justement lu dans la presse qu’un membre de cet entourage expliquait sardoniquement que les 200 promesses de signatures de maires obtenues par Nicolas sont « gelées » : pas question d’inviter les maires à les reporter sur une autre candidate écologiste !

Bilan des courses , au jour d’aujourd’hui et avant tout nouveau geste de Nicolas, l’épisode Hulot aura servi :

1) à faire croire aux gens que tous les autres candidats, puisqu’ils signent son pacte, sont écologistes,

2) qu’il n’était donc pas besoin d’une candidate de l’écologie politique,

3) à geler le maximum de signatures de maires qui permettraient à cette candidature autonome de se manifester !

À part ça, il faudra un jour comprendre les motifs de l’acharnement de la presse contre une candidate qui, paraît-il, ne ferait que 1 % . Ainsi cet article du Monde titré "M. Mamère prédit une "gifle monumentale" pour Mme Voynet". Il s’agirait d’une remarque de Noël Mamère à une journaliste, en coulisses après le meeting de Montpellier, à propos du seul style oratoire de Dominique. Pourtant, d’après d’autres témoignages, ce meeting fut un succès tonitruant, plus important encore que celui de Noël dans le même lieu, 5 ans auparavant. Et Noël y fit un vibrant discours qui enthousiasma l’auditoire au profit de la candidature de Dominique.

Mais quand, dans Politis n° 939, le délégué à l’Europe du Parti socialiste tape, sur une page et demie, contre la campagne de sa candidate, personne dans la grande presse ne « reprend » l’info ! Est-ce que Politis est devenu tellement négligeable ? ou le « délégué à l’Europe du PS » ? Ou bien est-ce que l’indiscipline des « ego » ne compte que contre l’écologie ? Si la deuxième hypothèse était la bonne, elle serait philosophiquement très juste…

Bayrou

Dans les sondages, Bayrou poursuit son ascension. Les causes que j’avais analysées dans mon billet précédent n’ayant pas varié, il ne faut pas s’étonner de les voir produire les mêmes effets : en refusant de construire une alliance au delà du très sexy PS-MRG-MRC-PCF, le PS condamne sa propre candidate à ne pas représenter d’alternative politique à l’UMP de Sarkozy. Et dans ce cas, Bayrou apparaît comme le moindre mal face à Sarkozy.

Mais d’autres éléments commencent à être relevés par ci par là. Ainsi, une étude d’opinion a montré que Bayrou mord chez les profs, de façon étonnante pour un démocrate-chrétien. Bien sûr, il est lui-même agrégé. Mais il y a là un signe : le traditionnel lien « laïc » qui unissait les profs au PS est en voie de dissolution. Même Olivier Besancenot, dans une émission où il polémiquait avec Bayrou, a évoqué 10 fois l’AGCS qui menacerait l’enseignement public, et oublié de rappeler à Bayrou la manifestation d’un million de profs et de parents d’élèves contre son projet (lorsqu’il était ministre de l’Éducation nationale de Juppé) d’étendre le financement de l’enseignement public à l’école privée, bien au-delà de la Loi Falloux.

C’est qu’aujourd’hui, au fond, la laïcité ne signifie plus vraiment « financer une école publique accueillant tous les enfants quelle que soit leur confession », mais : « combattre l’Islam ». Significatif de ce changement d’état d’esprit : les mails des listes « ResPublica », « UFAL » et autres « Gauches républicaines » dont je suis inondé, et qui notent avec délectation la liste des « personnalités » qui quittent la Ligue des Droits de l’Homme à cause de sa lutte contre l’islamophobie. Voir aussi les réactions à mon billet sur le « FCM de Nairobi » : personne ne s’indigne de l’hégémonie catholique prônant l’abstinence sexuelle comme vaccin anti-Sida, en revanche, feu sur les malheureuses musulmanes locales venues au Forum Social en foulard !

Si la laïcité veut dire ça, alors Bayrou qui, plus papiste que le Pape, s’oppose à l’entrée de la Turquie dans l’Europe, est sans doute le candidat des laïcs ! Mais si les profs ont perdu la foi dans leur mission d’intégrer à la République tous les petits résidents de France, dans le respect de leurs croyances ou incroyances religieuses (mais il y en a qui se battent au sein du RESF), le PS et le souvenir d’Allègre y sont aussi pour quelque chose.

Airbus

Mais le grand événement de la semaine, c’est évidemment le plan Gallois pour Airbus. Encore une fois, on va faire payer aux travailleurs les fautes faramineuses de leurs dirigeants. C’est, dira-t-on, le principe même du capitalisme, mais il est ici particulièrement scandaleux, tant ces fautes des dirigeants ont été étalées dans la presse. Airbus est malade de trois chocs :

1) Les rivalités au sommet entre les Camus, Forgeard, Gergorin etc, arbitrées par Chirac sous les yeux stupéfaits des Allemands. Tous les travers de la technocratie d’État française et de son contrôle des grandes entreprises à capital semi-public nous ont été sordidement rappelés en cette occasion.

2) Les choix faits à l’époque du lancement de l’A380. Et là, il faut quand même rappeler que, point par point, les Verts de Toulouse avaient raison. Ils expliquaient :

* qu’il valait mieux garder à Toulouse l’A320 qui représente beaucoup d’emplois et laisser à Hambourg l’assemblage de l’A380 ;

* que si vraiment la France tenait à construire l’A380 en partenariat avec l’Allemagne, il fallait l’assembler dans un endroit accessible par mer, comme St-Nazaire, au lieu de construire une absurde autoroute à convois vers Toulouse.

Mais qui va écouter les Verts ? Airbus Hambourg commet une faute terrible dans l’organisation du câblage et fait prendre à l’A380 des semestres et des semestres de retard. L’usine allemande veut donc accroître son plan de charge en A320 et pour cela, on déshabille encore ce qui restait en France. Et on ferme l’usine Airbus de Loire-Atlantique… berceau des luttes ouvrières de Mai 68 (grève de Sud Aviation Bouguenais).

J’ai autrefois dirigé la thèse remarquable de Lydie Laigle à propos de la conception partagée, c’est-à-dire le problème de la conception d’un ensemble-marchandise par plusieurs partenaires. Étudiant le problème de la Mégane de Renault, elle montrait que le problème du câblage est une des interfaces les plus difficiles. Ce n’est pas un hasard si les étranges compromis entre la France et l’Allemagne se sont révélés désastreux à propos du problème du câblage.

3) Mais ce qui surtout aura fait chuter Airbus, c’est l’échec de l’A350, dont la première version proposée aux compagnies était beaucoup trop gourmande en carburant. Refaisant point par point l’erreur de Sud Aviation au moment de la conception du Concorde, Airbus a voulu ignorer que le problème essentiel d’aujourd’hui est celui des économies d’énergie…

Alors, que faire pour sauver l’emploi, que faire pour sauver la qualification des salariés ? Les présidents de région socialistes proposent, pour faire pièce aux Länders allemands qui sont copropriétaires d’Airbus, d’entrer eux aussi dans le capital. S’il s’agit seulement de « miser pour savoir », cela peut être intéressant, et cela rejoint toute un courant de révision des préjugés français contre l’utilisation de la propriété du capital (publique, salariale, coopérative) comme moyen… de contrôler le Capital ! Un ami vient de m’écrire : « Ne faudrait-il pas que les usagers se portent candidats à la propriété de la SNCF ? ». Ce regain d’intérêt de la gauche pour la propriété du capital, après deux décennies de privatisations, est tout à fait intéressant.

Mais je ne suis pas sûr qu’il soit ici particulièrement opportun. Les Régions, qui n’ont pas beaucoup d’argent, ont autre chose à faire si elles veulent promouvoir l’emploi : aider les PME et le développement endogène, et surtout financer l’économie sociale et solidaire ou le Tiers secteur. S’il y a besoin d’une recapitalisation de EADS, c’est plutôt l’affaire des États, voire même de l’Union européenne.

De toute façon, une recapitalisation ne réparera pas du jour au lendemain les problèmes de l’A380 et de l’A350. Il faut donc d’abord et avant tout penser le problème sous l’angle : « Comment conserver l’emploi, même dans les entreprises auxquelles on demandera moins d’avions ? » Cela peut passer par « faire de meilleurs avions » : le problème industriel que doit résoudre Airbus. Cela passe surtout par une diversification (plutôt qu’une « reconversion », car Airbus continuera à faire surtout des avions) utilisant à fond le savoir faire des travailleurs de l’aéronautique. Par exemple, la construction des éoliennes, de turbines hydrauliques, etc.

***

Je profite de ce billet pour remercier les très nombreux amis et amies qui, suite au billet précédent, nous ont exprimé leurs encouragements dans cette nouvelle épreuve.

Adresse de cette page : http://lipietz.net/?breve216

Haut de la page


Forum du blog

Il y a 9 contributions à ce blog.
  • Hulot. Bayrou. Airbus

    Bonjour,

    Contrairement à ce billet daté du 6 mars, l’UFAL a publié un texte sans ambiguités concernant la candidature de Bayrou. Le texte se trouve ci dessous.
    Il faut aussi noter que l’UFAL est une association indépendante qui n’a aucun lien structurel avec Les
    Amis de Respublica qui publie le journal électronique ReSPUBLICA.

    Quel est le bon candidat à la présidentielle ?

    Mais y-en –a t-il toujours un ?

    Philippe Schwartz dans un papier récent posait la question ainsi : « devons-nous participer à la formidable “fabrique de brouillard” médiatique ou au contraire tenter avec nos modestes moyens de clarifier les termes du débat ? ... En posant la question, on y répond. »

    Le tohu-bohu médiatique est clair : la vie est conditionnée par le match à trois Sarko-Bayrou-Ségo, le trio majeur du oui au traité constitutionnel européen. Alors le débat devient y compris à gauche ou à l’extrême gauche, pour ou contre Bayrou ou pour ou contre Ségo. Et voilà que beaucoup de militants de gauche et d’extrême gauche soit embrayent sur ce même viatique soit vont se perdre dans les arcanes des candidats qui n’auront pas les signatures ou dans des candidats marginaux qui participeront à la prévisible bérézina du 22 avril 2007 qui sera alors comparé à celle du 21 avril 2002.

    Quelle est la caractéristique de la campagne ? Puisque le peuple a comme préoccupations les conséquences sociales du turbocapitalisme, les candidats « gauchissent » leurs discours y compris l’extrême droite. Comme l’ancien coup de la fracture sociale de Chirac. Et ce sont les mêmes communicateurs que d’antan !!! Comme le peuple répond aux discours laïques et républicains prisés par lui, tous les candidats laïcisent leurs discours et républicanisent leurs rhétoriques. Mais cela trompe qui ?

    Ceux qui veulent être trompé et ceux qui s’enfoncent dans la confusion :les promesses n’engagent que ceux qui y croient !

    Que dans cette élection ou beaucoup n’auront pas de candidats qui les satisferont dès le premier tour, chacun vote en son for intérieur est normal. Que les votes soient différents, normal pour la période. Mais que certains fassent campagne pour des candidats qui ont soutenu ou exécuté une politique contraire à leur idéal et qui continuent à produire du discours antagonique avec leur idéal dépasse l’entendement. Au moins les férus d’histoire rappelleront qu’il faut au moins manger avec une longue cuillère !!! Ce qui frappe, c’est le nombre de militants qui n’ont pas une réflexion globale et usent d’amnésie et de focalisation le tout marqué par un fort ressentiment dénué d’une analyse politique globale. Auraient-ils oublié le vote du non au traité constitutionnel européen, aurait-il oublié l’attaque contre les retraites et l’assurance-maladie, etc.

    Je passe sur l’extrême droite qui reste à l’écart, et fort heureusement des militants de gauche et d’extrême gauche.

    Sarkosy se paye le luxe d’avoir comme soutien au deuxième tour Roger Hanin qui se targue de voter communiste au premier tour. Roger Hanin le dit, c’est par ressentiment contre les socialistes qui ont été indignes avec son beau-frère ! Que Sarkosy soit le premier homme de droite qui écrit un livre disant que dans les banlieues, ce n’est le social et le laïque qui manque ,mais le lien religieux et que c’est à l’Etat d’y pourvoir. Bien sûr que ce bushiste français est à combattre politiquement !

    D’autres militants de gauche choisissent Dupont-Aignan. Ils ont raison, devant la maigreur des troupes gaullistes de ce candidat, il faut bien le renfort des militants de gauche qui, par RESSENTIMENT contre le communautarisme de gauche et d’extrême gauche, le soutiennent les yeux bandés. Mettant en avant son non au TCE et sa défense du service public de l’énergie, ils oublient son soutien indéfectible à tous les votes des lois antisociales de la présidence Chirac. Amnésie quand tu nous tiens !

    Corine Lepage : la candidate qui défend à la télévision la laïcité et le néolibéralisme. Elle fait la même chose que les Indigènes de la république mais en inversé(les Indigènes de la république combattent le néolibéralisme en défendant le communautarisme !). Pour un militant de gauche , soutenir Lepage, c’est agir par RESSENTIMENT en lieu et place d’une analyse politique globale et surtout .

    Comment peut-on aujourd’hui ne pas voir que le néolibéralisme est allié au communautarisme. Si on s’oppose à l’un on doit s’opposer à l’autre.

    Bayrou : la nouvelle coqueluche de la gauche !

    Ces militants de gauche qui mettent en avant qu’il a promis un référendum pour le TCE et qui se laisse manœuvrer par un discours laïcisant. Quand même, c’est lui qui a voulu aggraver la loi Falloux et qui a mit 1 million de personnes dans la rue. J’ai changé dit-il.

    On parle de vote révolutionnaire. Mais ce n’est pas cela le vote révolutionnaire. Le vote révolutionnaire est d’appeler à un vote de gauche et appeler par la bureaucratie à voter à droite. Là ; il s’agit d’un vote à droite franco de port et d’emballage !

    Quand Bayrou propose sur l’affaire Airbus la même proposition que Sarko à savoir un nouveau pacte d’actionnaires publics et privés, ces camarades voient-ils que c’est en contradiction avec notre conception de la laïcité économique qui vise à séparer la sphère publique économique de la sphère privée économique. Non, nous devons demander qu’Airbus soit un pôle public européen à 100%. Point barre.

    Quand Bayrou propose, entre autres, la TVA sociale pour remplacer les cotisations sociales, ces camarades se rendent-il compte que le programme économique de Bayrou est le plus réactionnaire de tous les candidats de droite ?

    Quand Bayrou se targue d’être dans la lignée de Barre et que celui-ci, le lendemain fait la sortie que l’on sait sur Papon et Gollnisch, est-ce que cela ne mériterait pas un désaveu de la part de Bayrou. Rien ! Nada ! Il reste un démocrate-chrétien fidèle à toutes les démocrates –chrétiens du monde !

    Par ailleurs, je rappelle que François Bayrou a combattu et n’a pas voté la loi du 15 mars 2004 contre les signes religieux à l’école.

    Il faut un fort RESSENTIMENT et avoir abandonné la réflexion politique globale pour en arriver là.

    N’essayons pas de finasser. Nous avons une crise de la représentation politique et les conditions objectives et subjectives ne sont pas réunies pour avoir un candidat que nous pouvons soutenir urbi et orbi. Mais alors disons-le ! Armons les militants pour aller porter notre discours dans le mouvement social. Mais nous n’avons pas le droit de participer à la confusion et de faire croire qu’il y a là une stratégie gagnante dans le champ politique aujourd’hui du premier tour de la présidentielle.

    Par ailleurs, nous avons déjà dit que nous étions hostile à la 5ème république et ses règles du jeu. Et on oublieraient notre combat pour une 6ème république laïque ,féministe, écologique et sociale ? Pourquoi certains acceptent-ils aussi facilement les règles de la 5 ème république ?

    Ecoutons Philippe Schwartz« Plutôt que de favoriser les illusions d’optiques du passager du train qui croit que celui-ci fait marche arrière quand c’est l’autre train de la voie d’à coté qui quitte le quai, notre rôle est, à mon avis, de favoriser et d’accélérer la dynamique du pendule idéologique vers la gauche en combattant toute forme de “fixité” trompeuse »

    Que chacun vote en conscience dans sa sphère privée, mais ne fasse pas croire que son vote nous fait jouer dans la cour des grands.

    Pour le reste, nous devons « accélérer la dynamique du pendule idéologique » par notre action dans le mouvement social en mettant en avant le fait d’être de gauche, laïque, féministe et social.

    bernard.teper@ufal.
    Président de l’UFAL


    Lundi 19 mars 2007 à 08h58mn40s
    lien direct : http://lipietz.net/?breve216#forum1403
    • L’UFALne vote pas Bayrou

      Bonjour Monsieur Teper !

      L’UFAL ne vote pas Bayrou et n’a rien à voir avec ResPublica ? tant mieux !

      Mais je n’ai rien dit de la sorte. Le problème que je pointais ici , c’est le dévoiement du combat laïc, devenu plus combat anti-musulman que combat pour la tolérance et la liberté religieuse. Certes Bayrou n’a pas voté la loi de persécution religieuse sur le foulard. Mais c’est deja vieux. Ce qui reste dans la tête des gens, c’est que , comme Sarkozy, il a fait campagne contre l’entrée de la Turquie dans l’Europe chrétienne. Donc, aux yeux de certains profs devenus plus anti-musulmans qu’authentiquement laïques, il devient un candidat possible, malgré sa position encore plus ancienne sur la loi Falloux.


      Vendredi 30 mars 2007 à 05h23mn10s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve216#forum1427
  • Discours 2007 Discours 2007 - "écologie"

    Pour ceux qui ont du mal à faire la différence entre les différents signataires du pacte de Nicolas Hulot, il y a l’outil "Discours 2007" de Jean Véronis, spécialiste en technologies du langage, qui est fort instructif (voir lien).


    Samedi 10 mars 2007 à 13h32mn37s, par Jean-Michel Fayard (antispam.jmfayard@gmail.com)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve216#forum1383
  • LE TCE EST MORT ! VIVE LE PLAN A+ !

    La vidéo pour la relance du processus constitutionnel européen ; http://www.onesta.net/

    A Bientôt !


    Vendredi 9 mars 2007 à 15h16mn31s
    lien direct : http://lipietz.net/?breve216#forum1378
  • Hulot. Bayrou. Airbus

    Salut Alain,

    Ah qu’il était beau le temps de "l’outil des travailleurs". On était jeune (moi, quand même tout juste un peu plus que toi) et tout semblait clair.

    J’ai bien ri en lisant l’article "La crise monétaire, quelle conséquence pour les travailleurs ?" Belle leçon d’économie politique appliquée à l’analyse concrète d’une situation concrète. Je remarque cependant que tu étais déjà un "marxiste iconoclaste". Quoi, traiter l’auto (la bagnole aurais-tu pu écrire) de "gadget de luxe que la bourgeoisie européenne convoitait avec gaminerie", mais c’était déjà économiquement incorrect et écologiquement prémonitoire (mais il n’y a pas que la bourgeoisie qui la convoitait avec gaminerie, tout le monde s’y était mis, hélas !). Quant au sous-titre traiter le dollar de "petit soldat vert" !!!

    Puisqu’on est dans "l’analyse de classe", je te signale l’article de Bruno Amable paru dans le blog de Libération et qui analyse de façon assez gramscienne la perçée dans les sondages du vote Bayrou. J’ai trouvé celle-ci assez stimulante et j’aimerais bien savoir ce que tu en penses.
    Tu le trouveras ici :

    http://economistes.blogs.liberation.fr/chiffrage/2007/03/le_bloc_bourgeo.html

    A part cela, j’espère que Francine va aussi bien que possible.

    Amitiés


    Vendredi 9 mars 2007 à 09h14mn32s, par DELVALEE Philippe (philippe.delvalee@wanadoo.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve216#forum1377
    • Hulot. Bayrou. Airbus

      Cher Philippe,

      Francine va aussi bien que possible et a très bien profité de ces vacances…

      C’est sûr que « L’Outil » était déjà régulationniste et surtout soixante-huitard… donc anti-fordiste (contre le taylorisme et contre la société de consommation). C’est cet anti-fordisme qui a disparu de la « gauche de la gauche », revenue assez illusoirement en force à l’occasion de la campagne du Non. Significativement l’article de Bruno n’évoque même pas l’idée d’un bloc salariés-paysans-écologistes qui ne pourrait retrouver les moyens d’une régulation qu’à l’échelle européenne. Ses sympathies vont donc à Fabius , c’est-à-dire au social-nationalisme qui, dans une Europe déjà économiquement intégrée, signifie une Europe sans politique, donc sociale-libérale.

      J’ai écrit un long article pour Economie politique à ce sujet… prochainement sur ce site !


      Vendredi 9 mars 2007 à 19h21mn00s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve216#forum1380
  • Hulot. Bayrou. Airbus

    J’ignore s’il faudra réellement imputer à Dominique Voynet quelque responsabilité que ce soit au désaveu manifeste signifié par l’électorat sensible aux thèmes écologistes à l’idée même de candidature aux présidentielles pour le parti des Verts. Peut-être est-ce de voir, 25 ans après, toujours irrésolue la question d’éventuelles relations entre les verts et les productivistes historiques désormais plus nombreux à gauche qu’à droite au sein d’une coalition gouvernementale qui inquiète : car si l’on peut être désormais certain que Nicolas Hulot aura la prudence de ne pas s’imaginer capable de gouverner, que dire de l’ambition affichée des Verts à ce faire ?

    Par ailleurs, à quoi bon voter vert quand on peut percevoir que la candidate étendard de la gauche résume l’écologie à un alibi pour le financement de la recherche publique sur les énergies renouvelables ? Personne parmi vos lecteurs n’aura, je crois, oublié les couleuvres bouffées sous Jospin. Et le menu à venir me semble s’annoncer plus amer encore.

    J’espère cependant que les verts prendront le temps de bien analyser les relations que peut entretenir avec eux cette fraction de l’électorat aux sensibilités écologistes. Dans leur propre intérêt tout d’abord, puisqu’à lévidence, les verts ne disposent plus d’une crédibilité suffisante pour agir comme prescripteurs pour cet électorat. Mais aussi et surtout parce qu’au fond, un parti vert en bon ordre reste un formidable atout pour la défense des causes qui nous sont chères.


    Mercredi 7 mars 2007 à 11h23mn21s, par Gus (skolem@4jn1n.freesurf.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve216#forum1376
    • Hulot. Bayrou. Airbus

      Pour le désaveu, nous verrons d’abord si elle peut se présenter…Pour les couleuvres, c’est sûr que ce serait plus facile si les électeurs nous donnaient la majorité absolue. Mais pour le programme présidentiel de Voynet, voyez plutôt son site et le programme des Verts (en liens sur la page d’accueil du mien).


      Vendredi 9 mars 2007 à 19h02mn58s, par Alain Lipietz (alain@lipietz.net)
      lien direct : http://lipietz.net/?breve216#forum1379
  • Hulot. Bayrou. Airbus

    Bonjour !
    Votre "absence" ces derniers jours étaient donc due à vos vacances : tant mieux !
    Merci pour ces infos et vos commentaires. Ils sont rares ceux qui commentent sans prétendre faire croire qu’ils sont/étaient les seuls à avoir raison.
    Rares ? Qui ? Je serais fort embarrassé si vous me demandiez des noms !


    Mercredi 7 mars 2007 à 02h55mn45s, par Joke (pj.mi@free.fr)
    lien direct : http://lipietz.net/?breve216#forum1375
Calendrier des blogs
<< mars 2007 >>
lumamejevesadi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
29/03: Kosovo, Bio : deux rapports Verts
27/03: Ponce Pilate à Bordeaux
26/03: SNCF : veillée d’armes
24/03: Buenos Aires
22/03: Les paradoxes du souverainisme andin
20/03: Bolivie : la querelle des autonomies
17/03: SSIG. Délégations. Présidentielle. DOM
11/03: A nouveau sur Bayrou
6/03: Hulot. Bayrou. Airbus
les derniers textes du blog du site
Les archives du blog
2014

:: juillet:
18:
:: juin:
3:
:: avril:
24:
:: mars:
22:
:: janvier:
15:
2013

:: décembre:
16: 2:
:: novembre:
17: 3:
:: octobre:
1er:
:: juillet:
27:
:: mai:
14:
:: avril:
25: 4:
:: mars:
19: 16: 11: 8: 4:
:: février:
3:
:: janvier:
26: 24: 22:
2012

:: décembre:
17:
:: novembre:
16: 1er:
:: septembre:
29: 17:
:: août:
4: 1er:
:: juin:
27: 16:
:: mai:
28: 17: 6: 5:
:: avril:
21:
:: mars:
21: 19: 17:
:: février:
23: 17: 10: 4:
:: janvier:
23: 12:
2011

:: décembre:
10:
:: novembre:
29: 21: 8: 7: 4:
:: octobre:
20: 14: 5:
:: septembre:
22: 8:
:: juillet:
15: 2: 1er:
:: juin:
27: 25: 21: 14: 6:
:: mai:
31: 23: 20: 17: 3:
:: avril:
3:
:: mars:
24: 21: 16: 8:
:: février:
23: 2:
:: janvier:
23: 12:
2010

:: décembre:
19: 12: 10:
:: novembre:
23: 22: 12:
:: octobre:
26: 5:
:: septembre:
9: 6:
:: août:
25: 17:
:: juillet:
13: 6:
:: juin:
30: 23: 16: 3:
:: mai:
31: 26: 13:
:: avril:
20:
:: mars:
29: 20: 12:
:: février:
26: 16: 8:
:: janvier:
28: 16: 1er:
2009

:: décembre:
22: 7:
:: novembre:
23: 15: 13: 7: 1er:
:: octobre:
23: 20: 12: 7: 5: 3: 1er:
:: septembre:
28: 25: 21: 13: 8:
:: août:
30: 24: 18:
:: juillet:
26: 24:
:: juin:
28: 10: 9: 6: 5:
:: mai:
30: 23: 17: 10: 2:
:: avril:
24: 20: 11: 5: 1er:
:: mars:
8: 1er:
:: février:
22: 13: 8: 6: 1er:
:: janvier:
21: 16: 10:
2008

:: décembre:
19: 14: 8: 1er:
:: novembre:
23: 19: 13: 5:
:: octobre:
26: 19: 12: 9:
:: septembre:
30: 21: 14: 7:
:: août:
31: 26: 19:
:: juillet:
14: 4:
:: juin:
29: 20: 14: 7:
:: mai:
29: 24: 18: 10: 5:
:: avril:
25: 19: 13: 5:
:: mars:
28: 21: 13: 6: 2:
:: février:
23: 9: 6: 4: 1er:
:: janvier:
24: 18: 11: 6:
2007

:: décembre:
21: 14: 9: 2:
:: novembre:
29: 25: 23: 22: 16: 9: 4:
:: octobre:
28: 26: 20: 12: 9: 7: 4:
:: septembre:
30: 29: 22: 20: 16: 12: 9:
:: août:
29: 19:
:: juillet:
31: 14: 8: 7: 1er:
:: juin:
28: 25: 18: 13: 11: 8: 3:
:: mai:
26: 19: 14: 12: 7: 5: 4:
:: avril:
27: 24: 20: 15: 13: 7: 2:
:: mars:
29: 27: 26: 24: 22: 20: 17: 11: 6:
:: février:
23: 17: 12: 9: 2:
:: janvier:
31: 29: 24: 23: 22: 21: 18: 13: 8: 6:
2006

:: décembre:
23: 17: 15: 10: 6: 3: 1er:
:: novembre:
30: 26: 22: 17: 16: 11: 10: 5:
:: octobre:
29: 27: 24: 12: 8: 6: 1er:
:: septembre:
28: 23: 21: 18: 15: 10: 3:
:: août:
27: 20:
:: juillet:
23: 15: 13: 9: 7: 1er:
:: juin:
26: 21: 12: 7: 3: 1er:
:: mai:
31: 28: 19: 16: 14: 8: 2:
:: avril:
27: 21: 18: 14: 7:
:: mars:
31: 26: 19: 10:
:: février:
25: 23: 21: 19: 17: 14: 10: 2:
:: janvier:
30: 23: 19: 15: 12:
2005

:: décembre:
22: 16: 8: 5:
:: novembre:
26: 23: 17: 13: 10: 6: 3:
:: octobre:
31: 27: 20: 16: 13: 11: 6: 5:
:: septembre:
29: 28: 25: 15: 13: 11: 8: 7: 5: 3:
:: août:
24: 5: 3:
:: juillet:
14: 13: 12: 8: 7: 6: 5: 4: 2:
:: juin:
29: 28: 25: 23: 22: 21: 20: 17: 13: 9: 6: 2: 1er:
:: mai:
28: 26: 15: 7: 5: 1er:
:: avril:
24: 15: 8: 6: 1er:
:: mars:
26: 10: 8: 5: 2:
:: février:
24: 23: 22: 17: 13: 2:
:: janvier:
31: 20: 15: 13: 12: 6:
2004

:: décembre:
15: 11: 8: 7: 6: 2:
:: novembre:
28: 21: 16: 6:
:: octobre:
29: 27: 26: 22: 17: 14: 6: 5:
:: septembre:
25: 24: 22: 21: 1er: