jeudi 23 mars 2017

















fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression suivre la vie du site
21 mars 2003

Déclaration des Présidents, Porte-parole et Secrétaires nationaux des Partis Verts
Lendemain du lancement de la guerre en Irak
Bruxelles
1. Nous condamnons fermement la décision du Président Bush et du Premier Ministre Tony Blair, en coalition avec Aznar, de livrer la guerre à l’Irak. Cet acte d’agression unilatérale est à l’opposé des convictions de l’écrasante majorité des Membres des Nations Unies.

2. Nous nous réjouissons des manifestations massives de millions de citoyens, en Europe et dans le monde entier, et nous insistons sur l’importance de maintenir cet élan. Nous sommes unis avec la majorité des populations du Royaume-Uni et d’Espagne, de même qu’avec les millions de citoyens américains qui, de plus en plus, se montrent critiques à l’égard de la ligne de leur gouvernement. Nous exprimons en même temps notre préoccupation au sujet des réactions anti-islamiques et antisémites nourries par la conflit.

3. L’attaque contre l’Irak est illicite et illégitime et représente une régression sans précédent des efforts multilatéraux de résolution pacifique des différends. Les frappes préventives, récemment incorporées dans la Stratégie nationale de sécurité des Etats-Unis, sont en contradiction avec le droit international. Cette doctrine représente une sérieuse menace pour la paix et la stabilité internationales, et elle entraînera sans doute davantage de terrorisme. Notre exigence principale demeure l’arrêt immédiat de la guerre, et nous appelons tous les Etats membres des NU à convoquer une session spéciale de l’Assemblée générale.

4. Notre souci immédiat concerne les souffrances de la population irakienne, en ce compris les activistes internationaux favorables à la paix et le personnel d’aide humanitaire. Nous sommes extrêmement préoccupés par l’utilisation de certaines armes. Nous appelons toutes les parties belligérantes à s’abstenir de tout usage d’armes ayant un effet indiscriminé sur les civils, en particulier l’uranium appauvri, la MOAB, les cluster bombs, les mines anti-personnel, les armes biologiques et chimiques, qui ont aussi un effet irréversibles et de long terme sur l’environnement. Ces parties doivent assurer le strict respect du droit international dans la conduite de la guerre. Nous appelons le Conseil européen à souligner que les agresseurs seront tenus responsables de leurs actes. Les besoins de la population irakienne en termes de sécurité et d’aide humanitaire doivent être rencontrés.

5. Nous sommes préoccupés du sort des citoyens, principalement kurdes, des provinces septentrionales de l’Irak. Nous appelons la Communauté internationale à garantir leur bien-être ainsi que l’autonomie actuellement existante. Toute pression de la part de la Turquie pour affaiblir l’autonomie des Kurdes irakiens doit être prévenue.

6. L’objectif de désarmer l’Irak, qui avait fait l’objet de l’accord unanime du Conseil de sécurité en sa résolution 1441, a enregistré des progrès considérables ; il aurait pu être pleinement accompli à travers une poursuite vigoureuse de la voie des inspections en désarmement des Nations Unies.

7. Notre ferme opposition à la guerre ne signifie pas que nous soutenions la dictature irakienne. Nous réitérons notre attachement non équivoque à la validité universelle des droits de l’homme, de la démocratie et de l’Etat de droit. Le gouvernement irakien doit être tenu responsable de ses crimes au regard du droit international.

8. Nous sommes convaincus que, à travers la continuation du régime des inspections, combinée à une pression internationale massive, un changement de régime aurait pu être obtenu tôt ou tard.

9. Nous soutenons les forces démocratiques d’Iran et des autres pays voisins de l’Irak. Nous voyons en particulier l’évolution des forces iraniennes d’opposition comme un développement positif, et nous sommes convaincus que la participation croissante de la population iranienne dans la vie politique et culturelle pourrait entraîner des changements positifs, et représente un exemple fécond de transition vers la démocratie dans la région. Nous appelons l’Iran à opter pour une stratégie de sécurité ne reposant pas sur des armes de destruction massive.

10. Nous applaudissons entre autres les gouvernements de France, d’Allemagne et de Belgique pour leurs efforts en vue d’une résolution pacifique du conflit. Nous demandons à tous les pays de l’Union européenne et de l’élargissement à faire du respect du droit international le principe directeur de leur politique étrangère. Nous attirons l’attention sur l’article 19 du Traité sur l’Union européenne, qui oblige les Etats membres de l’Union européenne siégeant au Conseil de sécurité des Nations Unies d’y défendre des positions communes. L’attaque militaire contre l’Irak est en nette contradiction avec la position commune de l’UE telle que précisée dans la déclaration du Conseil du 17 février. Dans le contexte de la Convention, les Verts appellent de leurs voeux des progrès décisifs en vue d’une réelle Politique étrangère et de sécurité commune en co-décision avec le Parlement européen. Nous réitérons notre exigence d’un siège de l’Union européenne au Conseil de sécurité.

11. La décision de la majorité des Membres de l’ONU et du Conseil de sécurité de défendre le principe du monopole de l’ONU sur l’usage de la force a plus que jamais montré l’importance de cette organisation. Nous appelons les Etats membres de l’UE et les pays candidats à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour renforcer la capacité de l’ONU en matière de résolution des conflits.

12. La crise irakienne montre une fois de plus la nécessité de modifier urgemment nos modèles de politiques énergétiques basés sur le pétrole et l’énergie nucléaire. L’Union européenne devrait prendre l’initiative d’une politique de réduction de notre dépendance à l’égard du pétrole, fondée sur la réduction de la consommation d’énergie et sur la promotion des énergies renouvelables.

13. Nous appelons les pays de l’UE et de l’élargissement à ne pas offrir de soutien aux opérations militaires liées à la guerre en Irak.

14. La "Feuille de route" pour le Moyen-Orient adoptée par le Quatuor devrait être immédiatement et pleinement adoptée par toutes les parties, ce qui mènerait à la création d’un Etat palestinien souverain et garantirait l’intégrité d’Israël, de même que le droit des deux Etats de vivre à l’intérieur de frontières sûres. Aucun effort ne devrait être épargné afin d’améliorer la situation de la population palestinienne, et de mettre fin à l’oppression israélienne dans les Territoires occupés. Les attentats-suicide doivent cesser, de même que les exécutions extra-judiciaires.

15. L’intégrité territoriale de l’Irak, de même que l’appartenance à la population irakienne des ressources naturelles du pays, ne sont pas négociables. Nous exigeons le retour en Irak des agences de l’ONU dès que les conditions de sécurité le permettent, et nous demandons que le programme "Pétrole contre nourriture" soit complètement reconsidéré. Toute décision sur le futur politique de l’Irak, en ce compris les plans de reconstruction, doit être prise dans le cadre des Nations Unies.

16. Nous appelons les pays de l’UE et de l’élargissement à contribuer aux missions de maintien de la paix en Irak après la fin de la guerre, et à faire clairement comprendre aux Etats-Unis que leur administration doit abandonner sa stratégie de "frappes préventives".

17. Le dialogue transatlantique est plus important que jamais. Aucun effort ne devrait être épargné pour mettre à l’agenda les problèmes planétaires les plus brûlants, à savoir la pauvreté, les inégalités et la dégradation de l’environnement. Nous espérons pouvoir développer le dialogue récemment établi entre d’une part, des députés européens, Verts et autres, et d’autre part des membres du Congrès américain opposés à la guerre.

18. Les Verts européens soutiennent le développement d’un Nouvel Ordre Mondial basé sur la coopération multilatérale et la règle de droit, au lieu de la domination unilatérale basée sur la force militaire.

19. Nous appuyons fermement la proposition de réunir une conférence internationale sur la sécurité et la stabilité dans la région, qui devrait traiter en particulier de la question des armes de destruction massive.

- Daniel Cohn-Bendit et Monica Frassoni, Co-présidents du Groupe des Verts/ALE au PE
- Pierre Jonckheer, Vice-président du Groupe des Verts/ALE au PE
- Claude Turmes, Vice-Président du Groupe des Verts/ALE au PE
- Franz Floss, Secretary General (Austria)
- Marc Hordies, Federal Spokesperson, Ecolo (Belgium)
- Jan Mertens, Executive Board Secretary, Agalev (Belgium)
- Savvas Philipou, Assistant General Secretary (Cyprus)
- Ondrej Liska (Czech Republik)
- Rosa Meriläinen, vice Chair and national Mp and Pekka Haavisto, EFGP Spokesperson (Finland)
- Gilles Lemaire, National Secretary, Jean Desessard, Member of the board in charge of the elections,
- Marie-Hélène Aubert and Yann Wehrling, Spokespersons, Catherine Grèze, International relations and Sergio Coronado, Member of the political board (France)
- Reinhard Bütikofer, Chairman (Germany)
- Yannis Tsironis (Greece)
- György Droppa, Chairman and Niki Kortvelyessi, International Secretary (Hungary)
- Trevor Sargent, Party leader and national Mp (Irland)
- Alfonso Pecoraro Scanio, Chairman and Chicco Negro (Italy)
- François Bausch, national Mp and Abbes Jacoby (Luxemburg)
- Arnold Cassola, Spokesperson for European Affairs (Malta)
- Herman Meijer, Chairman and Wilna van Aartsen, Secretary of International affairs (Netherlands)
- Radoslav Gawlik and Gabriela Szuba, Members of the referendum Group "the Greens" (Poland)
- Victor Cavaco, EFGP delegate (Portugal)
- Marian Coyne, EFGP Spokesperson and Chas Booth, International Secretary (Scotland)
- Antoni Gutierez Diaz, European Affairs (Spain)
- Maria Wetterstrand, Spokesperson (Sweden)

Vous pouvez télécharger l’intégralité du texte en anglais (document pdf).



À noter :

Voir la presentation de la situation.

Le blog
  • [18 juillet 2014]
    Gaza, synagogues, etc

    Feu d’artifice du 14 juillet, à Villejuif. Hassane, vieux militant de la gauche marocaine qui nous a donné un coup de main lors de la campagne (...)


  • [3 juin 2014]
    FN, Europe, Villejuif : politique dans la tempête

    La victoire du FN en France aux européennes est une nouvelle page de la chronique d’un désastre annoncé. Bien sûr, la vieille gauche dira : « C’est la (...)


  • [24 avril 2014]
    Villejuif : Un mois de tempêtes

    Ouf ! c’est fait, et on a gagné. Si vous n’avez pas suivi nos aventures sur les sites de L’Avenir à Villejuif et de EELV à Villejuif, il faut que je (...)


  • [22 mars 2014]
    Municipales Villejuif : les dilemmes d'une campagne

    Deux mois sans blog. Et presque pas d’activité sur mon site (voyez en « Une »)... Vous l’avez deviné : je suis en pleine campagne municipale. À la (...)


  • [15 janvier 2014]
    Hollande et sa « politique de l’offre ».

    La conférence de presse de Hollande marque plutôt une confirmation qu’un tournant. On savait depuis plus d’un an que le gouvernement avait dans les (...)


Tous les blogs

Derniers forums du blog
Mots-clés associés
D'autres articles de la même rubrique