Calendrier des blogs
<< août 2005 >>
lumamejevesadi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
24/08: Vacances, II : Ulysse et les kri-kri
5/08: Liliane Dayot
3/08: Réflexions de vacances

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Vacances, II : Ulysse et les kri-kri


mercredi 24 août 2005

Seconde partie de mes vacances : dans une petite île des Cyclades, Schinoussa, puis en Crète. Nous n’y étions pas revenus depuis un quart de siècle. Entre temps, j’ai écrit mon livre sur Phèdre, tellement marqué par mon premier voyage. Je découvre ou redécouvre avec émotion ce que le mythe doit à (...)


En réponse à :

> Vacances, II : Ulysse et les kri-kri

vendredi 2 septembre 2005

Encore faut-il essayer de comprendre les raisons de ce vote ! Et à défaut de connaitre parfaitement cette situation compliquée, se montrer prudent sur les analyses ou les conclusions qu on peut en tirer !

Le plan Annan etait d’une "froideur" insupportable pour les chypriotes qui vivent toujours avec la nostalgie "d’avant", quand chypriotes turcophones ou hellenophones vivaient en paix. Il faut aussi comprendre l’évolution de la partie nord depuis 1974 : il y avait à l’époque 50 000 chypriotes turcophones dans toutes l’ile. Aujourd’hui ? Beaucoup sont partis, excédés par le président fantoche Rauf Denktash (écarté par Ankara depuis). En 2005 nous en sommes à plus de 100 000 colons turcs de turquie (en général d’Anatolie) ajoutés au contingeant de 50 000 soldats turcs ! Comment réunifier une ile, retrouver une identité "chypriote" avec un tel desequilibre ? Il faut profiter de ce que la frontière est perméable depuis 2003 pour se rendre compte que la moitié des terres du nord sont des camps militaires (ce qui n’empeche apparement pas les touristes anglais d’aller y manger du poisson sur le port de Kyrenia !)

Bref, pour en revenir au plan Annan, je n ai pas moi meme d’idée tranchée mais je peux comprendre que les chypriotes sont indignés par son caractère "raciste" (il instaure des quotas de chaque communauté dans les régions), par son caractère cynique (ne prévoir le départ que d’un certain pourcentage des troupes militaires...dans quelques années !)... et il y aurait encore beacoup à dire !

Au dela de tout ca, je pense que la turquie frappant à la porte de l’UE est la meilleure chance pour chypre de trouver une solution. Malheureusement, je ne vois plus d’autres issues possibles qu un compromis "à la belge" : nous ici, eux la bas...
Immense gachis pour cette ile qui na jamais vecu comme ca !


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.