Calendrier des blogs
<< août 2005 >>
lumamejevesadi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
24/08: Vacances, II : Ulysse et les kri-kri
5/08: Liliane Dayot
3/08: Réflexions de vacances

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Vacances, II : Ulysse et les kri-kri


mercredi 24 août 2005

Seconde partie de mes vacances : dans une petite île des Cyclades, Schinoussa, puis en Crète. Nous n’y étions pas revenus depuis un quart de siècle. Entre temps, j’ai écrit mon livre sur Phèdre, tellement marqué par mon premier voyage. Je découvre ou redécouvre avec émotion ce que le mythe doit à (...)


En réponse à :

> Vacances, II : Ulysse et les kri-kri

jeudi 1er septembre 2005

"Omorfi pou’nai i Kriti" comme dirait le poete... smiley

Ceci dit comment ne pas se rendre compte des sérieux problemes que vous effleurez : le travail au noir en Grece est une "plaie" énorme : pas de salaires minimum, pas de sécurité au travail (comment oublier la "vingtaine" de décés d’ouvriers travaillant sur les chantiers des JO), etc. etc. Je ne sais pas si vous comprenez le grec, mais si c’est le cas, vous avez du vous rendre compte que la totalité des emplois sous qualifiés (pour ne pas dire les boulots de m....) dans les zones touristiques sont occupés par des immigrés albanais, bulgares (quelques phillipins ou bangladeshis aussi a l arriere des cuisines) qui s’entassent le plus souvent dans des taudis et qui acceptent des "salaires" au tiers du niveau de ce qu un européen accepterait.
Il y a aussi cette curieuse "mode" grecque : une partie non négligeable des fonds européens "disparaissent" dans le train-train bureaucratique. Il me semble que la Commission avait envoyé a ce titre un avertissement au premier ministre Karamanlis, fin 2004. Bref, tout n’est pas rose malheureusement au pays des Kri-Kri...

Une dernière chose, après la Crète, n’oublions pas une autre ile, à l’histoire récente tumultueuse, membre de l’UE mais toujours divisée : Chypre ! Au moment de l’ouverture des négociations avec la Turquie, il va bien falloir que les 25 fassent pression en imposant la reconnaissance de la république chypriote et le départ des 50 000 soldats turcs (de l’armée de turquie !) sur le sol chypriote. Ce n’est pas le domaine ou le Parlement est le plus influent mais j’ose esprérer qu’il prendra quand meme une position forte sur cette question !

Amitiés


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.