Calendrier des blogs
<< décembre 2013 >>
lumamejevesadi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
16/12: Deux jours au Cirque
2/12: Congres EELV : fin des espoirs

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Congres EELV : fin des espoirs


lundi 2 décembre 2013

La tendance C. Duflot - Jean-Vincent Placé a gagné la seconde phase du Congrès de EELV, à Caen. D’un souffle, mais elle l’a gagné. Le dernier espoir d’imposer, de l’intérieur, un « changement de cap » au gouvernement issu de la victoire de 2012 s’est donc envolé.
Le fond
Ce gouvernement PS-EELV avait à (...)


En réponse à :

Congres EELV : fin des espoirs

dimanche 8 décembre 2013

Bonjour à tous,
Quel avenir peut-on envisager si on ne retrouve pas, un peu, le chemin d’une vie naturelle ? les groupes indigènes sont-ils voués à la disparition, absorbés dans la nouvelle culture planétaire qui se dessine, sur les modèles strictement urbains ? La nature ne serait elle qu’un gentil décor , bien propret et lisse , sous contrôle ? Mais qu’est-ce qu’elle signifie alors, aseptisée ainsi, climatisée, hygiénique, que veut dire vivre dans ces conditions ?
Ce qui fut présences au cours des millénaires qui nous ont précédé, peut il être raisonnablement gommé , au profit d’une économie et d’une organisation sociale qui n’est en fait qu’une expression de la peur et des difficultés de vivre, peur des imprévisibilités des êtres vivants , sauvages, assez indomptables, de la bactérie à l’éléphant en passant par les champignons et les loups. Bref, si le mot nature ne veut plus rien dire, l’écologie ne serait qu’une sorte de vernis pour la bonne conscience, mais où l’humanité dans ces conditions aura plus à perdre qu’à gagner avec tous ces artifices qui composent sa nouvelle écologie. Sans doute , pour la bonne raison que ses créatures ne sont pas totalement des êtres vivants... enfin guère plus vivants qu’un téléphone ou un thermostat.
C’est pourquoi l’écologie réelle est incompatible avec le politique, au sens politicien. mais ne fait pas l’impasse sur l’implication réelle des gens sur le terrain d’un renouveau, d’une autre liberté, des relations différentes entre gens, et avec les espèces. Le politicien écolo pourtant devrait pouvoir assister les écolos et autres formes traditionnelles, revues et actualisées selon les savoirs modernes, selon le regard nouveau qui plane ...


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.