Calendrier des blogs
<< novembre 2013 >>
lumamejevesadi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
17/11: Le désaveu de la direction EELV : tournant dans la mandature ?
3/11: La honte et l’effroi

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

La honte et l’effroi


dimanche 3 novembre 2013

Quelque chose s’est brisé jusque dans les cœurs le plus endurcis, les plus cuirassés de raison politique, avec l’affaire Léonarda, l’annonce du rallongement à 50 ans de la durée de vie des centrales nucléaires, et le n-ième report de la n-ième pollutaxe.
Jusqu’ici, je pensais : « Une place dans les (...)


En réponse à :

Violente Bretagne ?

samedi 9 novembre 2013

Bonjour Nicole

J’ai fait mes classes sur la violence en Bretagne pendant la "grève du lait" de 1971 aux cotés de Bernard Lambert (Loire Atlantique) et de la regrettée Marie-Renée Morvan (Finistère). Cette violence n’était pas de même nature que celle de A. Gourvenec et autres pseudo-jacqueries anti-impots qui perdurent jusque dans les années 2000 avec la quasi-bienveillance de Sarkovalls, alors qu’ils veulent passer au Karcher les Roms et la jeunesse des banlieues urbaines. Mais avec les Bonnets Rouges, on franchit un pallier macro-économique : les portiques détruits, les 800 millions à rembourser au "fermier général" et les 1,2 milliards de pollutaxe perdue, sans compter la pollution carbone (qui était quand même le sujet initial de l’affaire) devront être payés par quelqu’un, et je vois à peu près par qui…

Je maintiens que ces subventions permanentes au productivisme breton (que ce soit les routes gratuites au lieu de trains, les autorisations permanentes d’extension des poulaillers et porcheries industrielles etc) ont tué la Bretagne en la spécialisant dans le modèle agro-industriel pour laquelle elle n’avait pas d’autres "dons" (dans les années 50-70) que le bas cout de sa main d’oeuvre paysanne, et la disponibilité des élites nationales et régionales à sacrifier son environnement.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.