Calendrier des blogs
<< février 2012 >>
lumamejevesadi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
23/02: MES : Le vote désastreux des élus EELV
17/02: Sur le front de l’Alimentation
10/02: Sauvons Eva !
4/02: La SNCF numérise les archives… qu’elle veut ou qu’elle peut !

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

La SNCF numérise les archives… qu’elle veut ou qu’elle peut !


samedi 4 février 2012

La SNCF a annoncé hier qu’elle offrait à trois institutions ses archives numérisées de la période 1939-1945. Fort bien, mais…
Depuis 1992 et la découverte, par Kurt Schaechter, d’une facture adressée à la préfecture de Toulouse portant sur le transports des « internés et expulsés » (= déportés), la SNCF (...)


En réponse à :

La SNCF numérise les archives… qu’elle veut ou qu’elle peut !

lundi 6 février 2012

Bonjour,
Je ne vais pas employer de grandes phrase ni instaurer un débat philosophique. Parler, certes, mais agir ?! Avouer, s’excuser, implorer un pardon, est si dur ? Si c’ est dur, c’ est que c’ est vrai !!!
Par ce froid, nous sommes le 6 février 2012, on parle à la "Une" des catastrophes engendrées par "le" froid et c’ est vrai, c’ est inadmissible que des gens dorment avec leurs enfants dans des caravanes, que d’ autres passent la nuit dans des cabines téléphoniques !
De ma fenêtre je vois une maison avec de la fumée qui sort par la cheminée et cette vue m’ est insupportable. Mes parents se sont connus à la libération des camps d" Auschwitz Birkenau..... et j’ ai grandi dans le non dit. La SNCF pour moi est coupable, coupable de m’ avoir empêchée de connaitre mes grands parents, mes oncles et tantes. Neuf membres de ma famille ont été transportés dans ces wagons sans air, sans sanitaire, sans eau jusqu’ à la "destination finale". C’est facile de ne pas assumer son attitude comme le fait la SNCF. On ne force personne à participer à un crime ! Car la mort était au bout, ne rêvons pas Qui a survécu ? Les plus jeunes, les plus hargneux de la vie. Mais si l’ on parle de la passivité de la SNCF, du non dit. Qui ne dit mot consent ! ......... alors celui qui avouera ouvrira la porte à une telle vision de l’ horreur ce sera un énorme scandale. Quelle lâcheté et tout cela pourquoi au fond ? .. l’ argent bien sur ! Personnellement je pense que la souffrance des déportés, de leurs descendants. Quand nous partions en vacances mes parents ne pouvaient pas prendre le train.. n’ a pas de prix. moi, je voudrais faire un clin d’ oeil à ceux que je n’ ai jamais connus car raflés, vel d’ hiv etc .... à votre bon coeur : un euro pour chaque jour passé dans des wagons même indignes pour des bêtes pour ces neuf membres de ma famille. Voyager inconfortablement , bon, mais être victime de ces complices, assistants muets de ces voyages sans retour. On en parle à présent, bien sur, il sont presque tous morts aujourd’ hui, âgés mais ayant passé leur vie dans des souvenirs atroces. Faire son mea culpa serait la moindre des choses, ne trouvez vous pas, messieurs de la direction de la SNCF ? Et les enfants déportés et marqués à vie s’ ils sont revenus, qui en parle ? A suivre... même pas ! On les a oubliés mais leurs descendants sont là !!
Frédérique Flechner, fille, petite fille nièce de Aaron, Frieda, Fanny, Simon, Henri -convoi 42, Albert, Hénia, etc restons en là. J’ attends votre réponse. Courage !


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.