Calendrier des blogs
<< novembre 2011 >>
lumamejevesadi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
29/11: France, Grèce : de la difficulté des alliances.
21/11: Europe Écologie dans la tourmente des négociations.
8/11: Victoire à Bogotá. Gug.
7/11: Il y a trois ans mourrait Francine Comte Ségeste
4/11: Le débat sur la dette

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

France, Grèce : de la difficulté des alliances.


mardi 29 novembre 2011

Rude semaine pour Eva Joly ! Après le trouble dans lequel l’avait plongée l’intervention d’AREVA sur le Parti socialiste, au moment de la ratification de l’alliance EELV-PS, Eva Joly faisait sa rentrée au début de la semaine dernière, par un article du Monde, puis une excellente émission sur France 2. (...)


En réponse à :

France, Grèce : de la difficulté des alliances.

lundi 12 décembre 2011

"Le Parti Socialiste, qui avait fait d’incontestables avancées lors de la rédaction de son Projet, a choisi un candidat qui, légitimement (mais pas forcément avec sagesse), vise à se rallier le centre dès le premier tour".

Mais comment peut-on laisser passer cela ? Je croyais qu’il fallait d’abord rassembler son camp, la gauche en l’occurrence, au premier tour. Et élargir ensuite.
Hollande fait le contraire et par là la même erreur que son ex-compagne Ségolène Royal, qui était allée roucouler sous les fenêtre de Bayrou, avec le succès que l’on sait. Alors qu’elle avait un boulevard si elle avait fait campagne à gauche. En remontant encore plus loin, on a eu le "mon programme n’est pas socialiste" de Jospin.
Comment donc pouvez-vous trouver légitime que François Hollande cherche à séduire à droite (et non pas au centre, parce que Bayrou, c’est la droite, n’est-ce pas ?) ? S’il faut être unitaire pour deux, ne faut-il pas aussi être critique pour deux ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.