Calendrier des blogs
<< octobre 2011 >>
lumamejevesadi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
20/10: Hollande - Dette - Eva
14/10: Finalement je vote Aubry. Crise. Jobs.
5/10: Crise, Japon, Jardins, PS, Grünen... et Melike

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Hollande - Dette - Eva


jeudi 20 octobre 2011

Donc François Hollande sera le candidat du PS. Cela libère un espace pour le candidat du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon, et pour l’écologiste Eva Joly. D’un autre côté cela peut annoncer des difficultés dans la négociation d’un accord programmatique et électoral. D’autant que la crise s’aggrave, et (...)


En réponse à :

Lait et lobbbies

mardi 1er novembre 2011

Sur le lobby laitier : il est très puissant à Bruxelles et appuyé par la représentation française. Il a pignon sur rue avec accréditation , comme tous les lobbys bruxellois, il fait la tournée des députés, des fonctionnaires de la Commission, des représentations des pays membres. C’est son droit.

Plus embêtant, dans les milieux nutritionnistes et diététiciens (en particulier la formation) il est là aussi très puissant. Voir l’étude de terrain du sociologue Pierre Scheffer et son intervention aux journées d’été de EELV, en cliquant ici.

Le problème n’est pas tant que le lait soit ’mauvais’, en tout cas pour les européens (mis à part principalement le "mauvais" cholestérol, et en général une tendance à manger trop gras). C’est donc un lobby peu dangereux du point de vue de la santé publique , si ce n’est pas omission (le calcium du lait, son grand argument : il "oublie" de préciser que ce calcium ne se fixe pas sans vitamines D, car au fond il s’en fiche). C’est un lobby économique, il défend sur arguments pseudo-diététiques une surproduction subventionnée de bovins (alors que d’autres viandes et laits moins couteux existent, mais ne disposent pas de lobbys aussi puissants).

Or ces bovins ont un coût écologique énorme : l’espace agricole qu’ils requièrent, disproportionné avec la quantité de protéines fournies, et l’effet de serre du méthane de la fermentation entérique. Une vache= 2/3 de l’effet de serre d’une voiture européenne à l’horizon 30 ans.

Mais il est vrai que le méthane est généralement sous estimé comme composante de l’effet de serre, pour des raisons évidentes ( il vient de la production de nourriture, considérée comme plus indispensable que les moteurs). De plus il reste moins longtemps dans l’atmosphère que le CO2.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.