Calendrier des blogs
<< octobre 2011 >>
lumamejevesadi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
20/10: Hollande - Dette - Eva
14/10: Finalement je vote Aubry. Crise. Jobs.
5/10: Crise, Japon, Jardins, PS, Grünen... et Melike

Poster un message

En réponse à :

Finalement je vote Aubry. Crise. Jobs.


vendredi 14 octobre 2011

Nouvelle semaine chargée. Dimanche soir je commente les résultats de la primaire socialiste sur France 24. Mardi soir et mercredi soir je participe au Forum social d’Aubagne. Tout cela en poursuivant la mise au net de mon texte sur la crise, en répondant sur la crise de Dexia, etc...
Primaire
Dés (...)


En réponse à :

Steve Jobs == Thomas Edison ?

vendredi 14 octobre 2011

Hé hé, je crois que la volée de bois vert visait, au-delà de votre message somme toute relativement modéré, le matraquage médiatique global qui lui était démesuré et hagiographique.

Dennis Ritchie vient de nous quitter lui aussi et dans 100 ans l’observateur honnête de l’épopée de l’informatique se rappelera davantage de lui que de Steve Jobs.

Mais finalement vous avez raison, Steve Jobs est le Thomas Edison de l’informatique, dans ce cas Dennis Ritchie lui est le Nicolas Tesla !

— 

NIKOLA TESLA : Génie oublié ou mal connu, Nikola Tesla est pourtant à l’origine de la plupart des grandes inventions modernes. C’est en effet ce Serbe émigré aux États-Unis qui a découvert une multitude de technologies liées à l’électricité. Notamment le courant alternatif (jusque-là les installations ne fonctionnaient qu’en courant continu), une théorie sur la radioactivité, la télécommande, le générateur, le moteur à induction électrique, la lampe à haute fréquence (plus économique que les néons), et la bobine Tesla des téléviseurs à tube cathodique. En 1893, bien avant Marconi, il met au point un système de transmission des messages télégraphiques sans fil, en utilisant les ondes hertziennes. Il découvre le principe de réflexion des ondes sur les objets en 1900, et publie des travaux qui permettront plus tard la mise au point des premiers radars. Il a déposé en tout plus de 900 brevets qui pour la plupart ont été récupérés par Thomas Edison.
Nikola Tesla avait en effet une vision idéaliste de la science et voulait livrer les technologies gratuitement au public, ce qui lui a valu l’hostilité des milieux financiers de l’époque. Il avait par exemple imaginé que la tour Eiffel émette un puissant champ électrique pour que tous les Parisiens puissent utiliser l’électricité gratuitement. En 1898 il fabrique une arme à résonance qui, grâce à une multitude de petits coups répétés, fait trembler un immeuble entier. Il fabrique des bateaux lanceurs de torpilles télécommandées dont l’un peut même devenir sous-marin.
À la fin de sa vie, considérablement appauvri, Nikola Tesla travaille à un « rayon de la mort » pour l’US Air Force. Il cherche aussi à mettre au point sa fameuse « énergie libre », une source d’énergie infinie et gratuite, ce qui achève de le discréditer aux yeux de ses collègues scientifiques de l’époque. Il meurt le 7 janvier 1943. Le FBI confisquera toutes ses notes et toutes ses maquettes de travail.
Son nom est cependant resté comme une unité de mesure de l’induction magnétique : le Tesla.’

 Edmond Wells, Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu (par Bernard Werber)


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.