Calendrier des blogs
<< janvier 2010 >>
lumamejevesadi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
28/01: La crise d’Europe-Écologie Ile de France
16/01: Haïti. Régionales. Islande. Gnose et Mallarmé.
1er/01: Tous mes voeux ! (enfin, une partie)

Poster un message

En réponse à :

La crise d’Europe-Écologie Ile de France


jeudi 28 janvier 2010

Alors que je suis plongé dans un jeu de Tetrix entre les dates des zones de vacances et les multiples invitations à des réunions-débats des listes Europe-Écologie à travers la France, je reçois un coup de téléphone du Val d’Oise : « Il faut remettre ta venue prévue pour le 8 février, la liste du Val (...)


En réponse à :

La crise d’Europe-Écologie Ile de France

mercredi 24 février 2010

Ce genre de problèmes semble se retrouver un peu partout. A la Réunion, en Champagne Ardenne et en IDF. Du côté de Midi Pyrénées il y en a un qui a claqué la porte, un autre pas loin. Des grincements de dents à tous les étages (sauf côté non-Verts), on remet la légitimité d’un tel ou d’une autre. Les Verts ont fait je crois mais je ne suis pas objective, beaucoup d’efforts pour être sympas, acueillants. Il faut vraiment que nos partenaires y mettent aussi du leur : ils doivent comprendre que le manque de transparence et de concertation démocratique ce n’est absolument pas dans nos traditions et même si ça fait chier ceux qui voudraient un circuit court, il faut faire ses preuves et faire la preuve qu’on ne représente pas que soi même mais un mouvement associatif qui fait une masse critique, même si le mouvement associatif en question ne soutient pas officiellement EE. Nous avons fait une petite réunion sur le thème "quel est l’avenir d’EE" suite au CNIR qui demande la formation d’un groupe de travail là-dessus. Si on entend de tout, tout le monde est d’accord sur un point, la transparence et la démocratie, c’est vital et si on fait un prochain scrutin avec les partenaires d’EE et que ces derniers sont encore nommés et non élus pour l’investiture, ce sera fini. La deuxième chose que les partenaires doivent comprendre c’est la division du travail (qui me semble un peu déséquilibrée en ce moment). En effet, à part quelques candidats, les non-verts ne sont pas nombreux (c’est un euphémisme) à venir tracter avec nous. Etre les bonnes poires qui supportent le coût financier c’est une chose et être les bonnes poires qui se tapent ce qu’il y a de plus ingrat dans une campagne électorale, c’en est une autre.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.