Calendrier des blogs
<< janvier 2005 >>
lumamejevesadi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
31/01: Porto-Alegre 2005 : un FSM fantastique
20/01: Une semaine très économique !
15/01: Les Verts, loi Veil : un week-end difficile
13/01: L’UDF s’enfonce
12/01: Constitution : Le Parlement dit Oui !
6/01: La Martinique et le Tsunami

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Porto-Alegre 2005 : un FSM fantastique


lundi 31 janvier 2005

Dès la manifestation d’ouverture, mercredi, on n’en peut plus douter, le cru 2005 du forum social mondial à Porto Alegre sera encore plus impressionnant que les précédents. Les organisateurs estiment le nombre de cartes vendues à 150 000 dont 30 000 étrangers. Ceci représente donc autant que la (...)


En réponse à :

Porto Alegre

mardi 8 mars 2005

Les rêves sont des plantes qui gravissent les pierres, les rêves sont des rivières qui coulent le long de la peau, les rêves font naître un soleil là où il n’y avait rien

Les rêves sont des mirages qui recréent un visage

Apprivoisent les corps,

Rythme sauvage

À reculons des rêves

un visage couleur de miel, musique des sphères qui fracassent les tympans mortels des immortels,

Les rêves comme des harpes happées par l’espace s’élèvent

Et nos rêves survivent dans le bruissement de l’espace, dans chaque parcelle d’infiniment petit

Les rêves solitaires rencontrent d’autres rêves et s’agglutinent, ainsi agrégés ils deviennent magma, lave qui s’élance et explose dans un autre monde, supernova insomniaque

Nos rêves se rejoignent et implosent

Toujours jamais

Toujours et toujours

Les rêves sont des pensées sans a venir qui rencontrent l’univers, l’infiniment grand et l’infiniment petit

Les rêves démultipliés et multiples

Nos rêves confondus se rejoignent

sur l’autre rive

Ailleurs et autrefois

Toujours toujours

Etrangement nus et semblables

Piétons parmi d’autres dans la foule d’étoiles fracassées,

antiques

les rêves montent en flèche

Un cran plus haut

Sur d’autres continents

Pour parler aux foules de leurs peuples

Aux pauvres de l’Eldorado

Qu’ils portent dans leur cœur

Etoile de David ou étoile tout court

Nos Chants

Un ton plus haut

Pour porter ce flambeau de paille

Ce message de paix et de fraternité

Face à l’immensité sanglante

Des jours infiniment passés

Le langage des peuples réconciliés

Sur d’autres continents et ici

Bafouillent (nochant)

De merveilles et d’antiques sarcophages ressuscités

Sous les sarcasmes

La voix

Nos Chants

Un ton plus haut

Nochant

Tandis que

Les rêves présents s’évadent dans un jardin de pierres

Opalescents Déliquescents

Comme de vieux cheveux flocons de neige

Cataractes pour les absents

Tournoient comme des tournesols

Les rêves lumineux rejoignent leurs étoiles

Les désirs qui tournoient sans fin dans le soleil

Voix de la foule et des réseaux

Les sphères épanouies naviguent

Entre les îlots de liberté

Nouvelle liberté conquise

Sur les siècles des siècles translucides

Sous les étoiles éternelles

Du Port de la Joie

Qui navigue entre les cils

Du Grand Firmament


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.