Calendrier des blogs
<< décembre 2008 >>
lumamejevesadi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
19/12: Victoire sur le temps de travail, défaite sur le climat
14/12: Bilan morose de la lutte pour le climat
8/12: Le New Deal Vert, seule solution.
1er/12: Les femmes et l’Île de France dans les combats de l’Union européenne

Poster un message

En réponse à :

Les femmes et l’Île de France dans les combats de l’Union européenne


lundi 1er décembre 2008

Semaine "émeraude" au Parlement européen. Cela signifie que le Parlement ne se réunit pas, ce sont les semaines réservées au militantisme dans nos circonscriptions ou aux visites des délégations en dehors de l’Europe. Dans mon cas, c’est une semaine "locale", puisque ma délégation est déjà partie en (...)


En réponse à :

Jeunesse et risque de siéger

samedi 3 janvier 2009

Cher camarade

Je vous prie d’excuser mon erreur, je n’avais pas compris que votre candidature était purement tactique et que vous n’étiez pas réellement candidat à siéger.

Je connais le système belge de la suppléance. Le/la première suppléant peut être appelé à siéger si "sa" députée (Isabelle) démissionne, ce qui peut arriver... si elle redevient ministre ;-)

C’est donc la capacité de siéger et non de faire campagne qui doit déterminer le choix de suppléance. Un(e) suppléant n’apparait pas dans la presse comme un militant nettement plus important que les autres dans le cadre d’une campagne (j’ai animé plusieurs campagnes sans être ni candidat éligible ni suppléant moi-même). En revanche, occuper la charge de député européen dans la commission des affaires économiques et monétaires (où les Verts manquent traditionnellement d’élus compétents) demande une formation considérable. Or la crise actuelle rendra cette charge particulièrement importante, et Ines Trépant, comme elle l’a montré par son discours et comme j’en ai l’expérience personnelle, serait un atout considérable pour le groupe des Verts.

Sur le fond , je ne dis pas que votre discours n’était pas compétent , je dis qu’il n’était pas "particulièrement éblouissant " sur les problèmes de la crise et de l’Europe. Je veux dire par là qu’il était le discours que l’on attendait de tout militant vert ayant une certaine implication dans la vie du mouvement. Celui d’Inés (dans les deux minutes qui lui était imparties, à elle comme à vous et moi) m’a semblé plus pénétré de la conscience des responsabilités des eurodéputés verts dans la période.

Enfin vous invoquez, comme vous l’avez fait dans votre discours, l’argument de votre jeunesse comme principal argument de choix, ce qui impliquerait d’une part qu’Inès ne pourrait plus être considérée comme "jeune" et que d’autre part la jeunesse serait une qualité suffisante pour être eurodéputé. C’est ce second point que je contestais.

Être eurodéputé est la charge élue la plus haute en Europe, sans doute après chef d’exécutif national. Elle exige un minimum de "preuves" préalables de capacités à servir la planète et les plus démunis (au moins d’un point de vue écologiste. il n’en va pas de même dans les autres partis où l’on entre pour le pouvoir et la carrière). Elle devrait normalement marquer la reconnaissance de contributions déjà réelles à l’écologie politique (luttes menées, livres, expériences de mandats d’échelons inférieurs).

Je ne pense pas que le Conseil du Parti Vert Européen, qui appelle à un rajeunissement des élus, aurait considéré que Inès Trépant, du fait de ses livres et de son expérience acquise, serait déjà trop vieille pour représenter la génération qui succèdera à Pierre ou moi... Et je ne vois nullement là une contradiction : à 27 ans j’avais déjà animé plusieurs luttes très importantes de portée européenne (mai 68 à l’Ecole Polytechnique, première marche sur le Larzac), avais publié un livre sur les problèmes urbains déjà en traduction dans d’autres pays européens, etc. Je pense que le PVE aurait considéré cette expérience comme suffisante, mais j’aurais sans doute refusé, ayant deux enfants en bas age et n’ayant pas, au contraire d’Inès qui vit à Bruxelles, pu faire la preuve que je pouvais concilier responsabilités familiales et charge européenne.

Donc ne prenez pas mon billet pour plus (ou moins) qu’il ne dit : vous avez , je n’en doute pas , d’immenses qualités, mais je ne voyais pas en quoi elle vous destinaient spécialement à postuler dès à présent cette charge alors que tant d’autres occasions vous sont offertes de prouver votre valeur. Votre réponse dissipe le malentendu : vous n’y postuliez par réellement. Veuillez m’excuser de ne pas l’avoir saisi. Remarquez toutefois qu’une partie de l’AG , qui a voté pour vous et non pour Inès, ne l’avait donc pas non plus bien compris.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.