Calendrier des blogs
<< juillet 2008 >>
lumamejevesadi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
14/07: Écologie dans les confettis des empires.
4/07: Libérée, Ingrid parle !

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Écologie dans les confettis des empires.


lundi 14 juillet 2008

Une semaine de colloque à La Réunion : « Changement climatique et perte de biodiversité dans l’Outre-mer européen ». C’est la première conférence organisée par la présidence française du Conseil européen, en collaboration avec la Région réunionnaise et l’UICN (Union mondiale pour la nature. Le site en (...)


En réponse à :

Écologie dans les confettis des empires.

mercredi 16 juillet 2008

Curieux cette épidémie de « la France malade de ses élites ». Pourriez-vous me dire à quel moment on n’est plus « élite » ? Bac -2 ? Syndiqué non délégué ? militant de base ? A partir de quel niveau de « non-élitude » a-t-on un jugement plus sûr sur l’Europe (pour Maastricht et contre le TCE), se défie-t-on des Vélib-Decaux, et des plans d’Edf pour l’autonomie énergétique de la Réunion ? Vite, vite, que je désapprenne ce que j’ai appris et que je devienne enfin un député qui ne rend pas la France malade !

Ah mais non.. Peut-être que devenir député fait de vous une élite ? Mézalor comment faire ? abolir les élections ? nommer un peintre en bâtiment « conducteur du Peuple » ?

Il y a des problèmes avec les ingénieurs d’Etat, les « grands commis ». Je les connais, j’en suis. Ils sont les derniers représentants de l’idée de service public fondé sur la Révolution Scientifique et Technique (l’idéologie PCF des années 50, même s’ils l’ont vécue comme gaullistes, mendésistes ou socialistes). Ils ont une forte déviation technocratique que je combats en tant que vert.

S’il faut « moderniser », ils modernisent en rasant (ou en bétonnant). S’il faut « conserver » ils conservent en éradiquant les goyaviers, hortensias et fushias d’une foret « primitive ». Ils n’ont pas compris ce que dit Gilles Clément des plantes nomades (même à la Réunion, où tous les végétaux sont venus « en avion », sur les pattes des oiseaux).

Donc l’action des anciens élèves devenus écolos, comme prof et conférencier dans les écoles qui forment les jeunes générations d’ingénieurs, urbanistes ou architectes, est décisive et très délicate : il faut s’appuyer sur leurs idéologie de service public et faire évoluer leur conception du « bien commun ».

Si je suis devenu écolo, c’est qu’un prof d’Agro nommé René Dumont est venu nous faire une conférence à l’X.

J’ai toujours pensé (et écrit) que les écolos étaient les authentiques héritiers des reconstructeurs mendésistes, simplement, le service qu’ils voulaient rendre au public n’était plus le même. Et pas de la même façon. Avez vous réfléchi pourquoi un des onglets de ce billet de blog s’appelle « Démocratie » ? Avez-vous lu ce que j’y dit ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.