Calendrier des blogs
<< juin 2008 >>
lumamejevesadi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
29/06: Semaine CAN
20/06: Les gouvernements dictent la « Directive de la Honte ».
14/06: La cata irlandaise.
7/06: Virginité et Colombie

Poster un message

En réponse à :

Les gouvernements dictent la « Directive de la Honte ».


vendredi 20 juin 2008

L’événement de la semaine est l’approbation par le Parlement de la version de la « directive de la honte » telle que dictée quelques jours auparavant par le Conseil (la réunion des gouvernements nationaux). La directive étant ainsi votée en première lecture dans les mêmes termes par les deux chambres, (...)


En réponse à :

Directive de la honte : les raisons des votes « pour ».

samedi 21 juin 2008

Permettez au senior que je suis d’essayer de vous répondre.

Comme vous j’ai été révolté par ce vote. Pourtant je garde des amis parmi celles et ceux qui ont voté "pour".

Le fond de la question, comme disait un personnage de Renoir (« La règle du jeu ») c’est que « chacun a ses raisons ».

Pour la droite non-chrétienne, pas de problème : elle est pour « la loi et l’ordre ».

Pour la droite chrétienne, problème. Le pape et les évêques appelaient à voter contre. Mais d’une part le message social et tiers-mondiste de la papauté est étouffé depuis 40 ans par son discours sur la « morale sexuelle ». En outre, il était très facile de garder bonne conscience en votant « pour ». En effet, cette directive fixe des maxima d’oppression contre les sans papiers, sans rien imposer à ceux qui les traitent mieux. Au moins sept pays font actuellement pire. Les « pouristes chrétiens » ont pu se dire « le mieux est l’ennemi du pire ».

Pour les centristes, que je discute dans mon blog, pareil.

Pour les socialistes, en gros ceux qui sont au gouvernement (Grands Bretons, Allemands, Espagnols) pouvaient difficilement voter contre leur propre gouvernement au Conseil. Mais voyons de plus près sur le vote final (page 40, lien sur mon blog). Voici la liste des "pour" PSE :`

Badia i Cutchet, Carnero Gonzàlez, Fraile Canton, Garces Ramon, Garcia Perez, Gierek, Glante, Golik, Grabowska, Gröner, Hänsch, Haug, Jöns, Kindermann, Kosane Kovacs, Krehl, Kreissl-Dörfler, Kuhne, Martinez Martinez, Medina Ortega, Menendez del Valle, Miguelez Ramos, Moreno Sanchez, Öger, Piecyk, Pleguezuelos Aguilar, Rapkay, Riera Madurell, Salinas Garcia, Sanchez Presedo, Sornosa Martinez, Sousa Pinto, Walter, Yanez-Barnuevo Garcia (pardon pour les accents espagnols).

On remarque plusieurs choses.

 Il y a en vraiment beaucoup d’Espagnols (mais pas tous : les idéologues comme Obiols ont voté contre)

 Les Allemands, membre de la majo Merkel , y sont faiblement représentés. Shultz, président du groupe PSE, a voté contre. Mais mon ami Kreisel-Dorfer, ex fundi tiers-mondiste et sorti des Grünen par la gauche, a voté pour.

 Les "New Labour" du Royaume Uni, principaux visés par la directive (puisqu’elle y fait passer la durée maximale de rétention de "illimitée" à " 18 mois") se sont abstenus . C’est logique : voter "contre" signifiait qu’ils défendaient la rétention illimitée, voter "pour" signifiait qu’ils étaient ultra-gauche, dans leur pays, sur l’immigration. A part ça, je connais des sans papiers prêts à se faire tuer sous les roues d’un camion ou d’un Eurostar pour passer de France en Angleterre, et aucun dans l’autre sens. La durée de rétention théorique maximale n’est pas le seul critère ! Et je sais de quoi je parle : mon second gendre est un bosniaque entré sans papier en Angleterre.

 Les Français ont vertueusement voté contre, ils sont comme chacun sait à la pointe du combat pour les sans papier quand ils sont au pouvoir en France. C’est avec émotion que nous saluons le vote « contre » du chevènementiste Guidoni.

 Le président de l’Internationale socialiste, le danois Rasmussen (avec qui je travaille bien en Econ), face à un tel chaos de ses troupes, s’est abstenu.

 Le gros des "Pour, PSE, non espagnols" sont les Polonais , qui furent la cible des persécutions quand ils étaient migrants en France (mon Papa), restent la hantise mythique des Français (le plombier polonais) et constituent la principale immigration en Irlande où ils tiennent les emplois déqualifiés.

Sachant en outre que les socialistes espagnols sont visés par Sarkozy pour leurs régularisations massives, qu’en conclure ?

Que chez les socialises , plus on émigre (Polonais) ou plus on est ouvert à l’immigration (Espagnols), plus on fait gaffe pour montrer à l’opinion publique qu’on est pour une "ouverture raisonnable" (contre la fermeture et contre le laxisme), "généreuse pour les légaux et intraitables pour les illégaux" (cf un article récent de Libé sur la co-vivance à l’Hospitalet, en Catalogne). Or c’est la tonalité générale de la"directive de la Honte", et encore plus dans sa forme amendée.

D’où les débats qui ont eu lieu, même chez les Verts..


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.