Calendrier des blogs
<< mai 2008 >>
lumamejevesadi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
29/05: L’ECON à Paris
24/05: Un droit pénal européen de l’environnement
18/05: La Martinique entre « dégraissement » et Réparation
10/05: Naissance d’un « planisme européen » ?
5/05: 1er Mai. Verts mondiaux. Arrêt Laval.

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

1er Mai. Verts mondiaux. Arrêt Laval.


lundi 5 mai 2008

La semaine dernière, vacances du Parlement, et aussi de chimio. Normalement, je devais être à Lima pour l’assemblée euro-latino-américaine, mais j’ai préfère rester avec Francine. Et pourtant, je ne peux échapper à un saut à Sao Paulo pour le congrès des Verts mondiaux.
1er Mai
Il n’y a pas foule à Paris (...)


En réponse à :

1er Mai. Verts mondiaux. Arrêt Laval.

mardi 6 mai 2008

Bonjour

Ma première question est naive :

Je vous avais déjà interpellé rappelez vous sur ce blog à propos du traité de Lisbonne. Vous combattiez à l’époque les propositions faites par les nonistes pour obtenir un référendum, vous expliquiez, alors qu’il était évident que nous n’obtiendrions pas de référendum ainsi, que le seul moyen d’en obtenir un était d’accepter la révision de la constitution, et au final nous n’avons pas obtenu de référendum et le traité a été adopté sans que nous ayons pu, nous citoyens, nous exprimer.

Quelles ont été les initiatives des verts, et quelles ont été vos initiatives à vous, pour obtenir ce référendum une fois la révision de la constitution adoptée ?

Ma deuxième question concerne la politique monétaire européenne :

J’aimerais vous interpeller sur l’article 101 du traité de Lisbonne, qui explique que :
"Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des Etats membres, ci-après dénommées � banques centrales nationales ‘, d’accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions, organes ou organismes de la Communauté, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des Etats membres ; l’acquisition directe, auprès d’eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite. "

Aujourd’hui à cause de cette interdiction visiblement, nous payons chaque année 40 milliards d’euros d’intérêts à des banques / assurances / organismes financiers / rentiers, c’est le 2ème budget de l’état.

En effet, avant cette interdiction l’état pouvait emprunter auprès de sa banque centrale et ne payait pas d’intérêts, depuis il ne peut plus le faire et paye donc des intérêts. Ces intérêts ce sont accumulés au point de plonger l’état dans un cercle vicieux où son budget en déficit augmente la dette, et donc encore plus les intérêts et ainsi de suite ... De 1978 à 2008, la dette est passée de 78 milliards d’euros à 1200 milliards d’euros ...

Cette interdiction date de 1973 ( réforme de la banque de France ), elle rentre dans le cadre du processus de mondialisation financière, elle trouve ses justifications dans les théories monétaristes de Milton Friedman, et ont aboutit, en Europe, aux statuts et aux règles actuelles de la banque centrale Européenne . Cette interdiction a été verouillée au niveau européen en 1993 ( Traité de Maastricht article 104 ). Et est reprise à chaque traité européen depuis.

N’est-ce pas la preuve que l’Union Européenne sert actuellement des intérêts particuliers ?
Aviez-vous remarqué cet article ?
N’est il pas temps de revenir totalement sur la politique monétaire Européenne et sur les statuts de la banque centrale ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.