Calendrier des blogs
<< avril 2007 >>
lumamejevesadi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
27/04: L’heure de gloire des centristes
24/04: Élection, dures leçons.
20/04: Colombie. Présidentielle. Europe.
15/04: Rocard-Bayrou-Voynet
13/04: Marchés publics, vins, aviation, redistribution
7/04: Campagne Voynet
2/04: C6R. Ecole Rampal. Législatives

Poster un message

En réponse à :

Colombie. Présidentielle. Europe.


vendredi 20 avril 2007

Je suis bien conscient de l’incongruité qu’il y a à parler de mon travail de député européen, à quelques heures du premier tour de l’élection présidentielle en France ! Mais que voulez-vous, c’est mon métier… Cette semaine, j’étais à Bruxelles, ce qui ne m’a pas empêché d’intervenir de toutes mes forces en (...)


En réponse à :

Message supposé d’apaisement

vendredi 6 juillet 2007

Cher Frédéric,

Vous avez compris que je ne vous en voulais pas personnellement : mon article répondait à un article tout récent de MR Jennar, que vous n’aviez peut-être pas lu… À le relire aujourd’hui, après le sommet de Bruxelles, son appel à un président fort d’un pays fort pour sortir de l’ultra-libéralisme où le Non a bloqué l’Europe résonne étrangement (« qu’émerge une volonté politique forte venant d’un pays important pour ouvrir des perspectives… Un président de la République qui aurait le courage de poser les termes du débat dans ceux que je viens d’indiquer pourrait se saisir de l’occasion. ») Mais ce ne fut Sarko, ce fut « une » dame forte, Merkel…

Au fond, vous posez là le problème de l’intentionnalité. Quand j’écris « le Non nous a cloués dans Maastricht-Nice, c’est-à-dire à des États nationaux, c’est-à-dire à une politique impuissante, c’est-à-dire au libéralisme », vous objectez « dire non au TCE n’était pas dire oui à Maastricht-Nice ». Bien sûr que, juridiquement, si : quand on demande au législateur (et le peuple consulté par referendum est législateur) « Nous avons actuellement tel texte , voulez vous le changez pour tel autre ? » la réponse « Non » signifie « Non ». Donc le législateur choisit Maastricht –Nice. Chevènement, qui avait voté Non à Maastricht, l’a assumé dans un article du Monde : Maastricht-Nice, c’est mieux que le TCE. Mais je suis le premier à reconnaître que ce ne fut pas le cas général, « dans l’intention » des électeurs : cf. mon discours d’août 2005.

Ma divergence avec Martine Billard était en effet tactique : elle pensait qu’on aurait vite un plan B qui serait « mieux ». On aura avec 3 ans de retard au mieux un plan A-. Avec MRJ, il n’en est pas de même, il a assez dit (et pas seulement dans l’article de L’Huma) qu’il était contre une Europe faites par les citoyens, et je suppose qu’il doit se désoler de la récupération d’une partie des avancées démocratiques du TCE dans le plan Merkel. Plus profondément, si notre travail avec la GUE est fort satisfaisant, aucun député de la GUE n’aurait osé avancer cette infamie propagée en son temps par Jennar : que le groupe Vert était l’instigateur de la directive Bolkestein (cf ma réponse et ma réponse à sa misérable réponse.

Quant au travail social et environnemental (et même mental) des Verts, pas de problème, on y travaille, comme vous pouvez le noter sur ce blog, toutes tendance confondues, y compris ceux-celles qui sont allées à Tours.

Au plaisir de vous rencontrer à Bruxelles.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.