Calendrier des blogs
<< avril 2006 >>
lumamejevesadi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
27/04: Sud-Américains à Bregenz. Tchernobyl.
21/04: Dans les décombres du Non : UE, CAN, Verts français…
18/04: La manif de Cherbourg. Le retour du 122.
14/04: Dialogue social ferroviaire, répression policière
7/04: Ces soi-disant libéraux...

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Dans les décombres du Non : UE, CAN, Verts français…


vendredi 21 avril 2006

Comme il n’y a pas beaucoup de députés Verts cette semaine à Bruxelles (beaucoup sont en route pour le vingtième anniversaire de Tchernobyl, à propos duquel est organisée une épouvantable exposition dans les couloirs du Parlement, montrant des photos d’enfants ravagés par les séquelles de l’accident), (...)


En réponse à :

CANette

mercredi 26 avril 2006

Chavez vient de démontrer une fois de plus les immenses contradictions de sa gestion...
ce qui est particulièrement intéressant, dans ce formidable sabordage non concerté et unilatéral de la Communauté Andine des nations, plus ancien processus d intégration en amerique du sud, et bien qu imparfait, toujours plus équilibré et prometteur que le Mercosur, c’est bien la réaction immédiate de ses partisans ou alliés objectifs ou potentiels. au dela de ses habituels critiques, les propres soutiens actifs ou stratégiques de Chavez font littéralement la gueule...

C est une nouvelle catastrophique a bien des egards, et une fois de plus, Chavez est l allié de fait (bien qu involontaire evidemment) de l’agenda désintégrateur de Gringolandia et des plans du Departement of State.les petits mécanismes des TLC respectifs vont naturellement prendre la place du vide, et se trouveront bien confortables dans ces terribles tetes a tetes.

me explico en 4 vaches :

smiley : les Colombiens font la gueule : 83 pour cent du business intra-CAN concerne des produits manufacturés et agricoles, a haute valeur ajouté, concernent des PME, et 75 pour cent de ces produits s exportent vers le Venezuela (entre les 2 pays "frères", le venezuela exporte moitie moins en volume que la colombie).au bas mot, cela représente 1 millions d emplois directement concernés.ET meme le POloco democratico Independiente du compadre Gaviria a déclaré, himself ou au travers de ses sénateurs, que cette sortie était une catastrophe.
les petits producteurs BIO en colombie, et il y en a pas mal, et plus generalement les petits producteurs colombiens, sont de grands perdants de ce retrait.
(oui au fait, y a pas que shakira, des mines anti personnel, de paras et des guerilleros en colombie, meme si on en parle pas assez en europe, mais il y a aussi des économies sociales et populaires extremement dynamiques)
un TLC entre les Deux pays ne pourra pas etre aussi avantageux de sitot, vu le climat politique.

smiley : les péruviens font la gueule. Humala, futur allié de chavez (soutien clair et irréfutable de chavez ces 5 derniers mois), a regretté cette décision. les producteurs du Sud Pérou comptaient sur la CAN pour proposer une alternative a un renoncement au TLC s ils parviennent au pouvoir en mai via HUmala...LA OU JE NE SUIS PAS d’accord avec toi Alain, c est que je n estime pas que rompre avec le TLC soit si simple. politiquement OK, mais juridiquement des mécanismes de réparations obligatoires existent, et représentent un manque a gagner (notamment au niveau agricole) de VINGT ans, a payer comptant. tu peux enqueter, tu verras...
en tout cas ce retrait soudain leur coupe l herbe sous les pieds, et fragilise la CAN au moment clé, au moment ou il est necessaire pour les peruviens de lui redonner un second souffle, vu l impact probable et fulurant du TLC.
alan garcia, l autre candidat (social-démocrate qui s’était jadis noyé dans des miasmes de corruption et d inaptitude record a la Présidence de la république) a déclaré que Bolivar, duquel chavez se réclame en mono-manie perpétuelle, se retourne dans sa tome et qu il agit en desintégrateur.

smiley : les equatoriens font la gueule : mais oui, la CONAIE (confédé indigena) a fait bloquer les negociations en cours du TLC avec les US en bloquant 3 semaines 9 departements du pays et reprenant du poil de la bete dans le rapport de force..mais rien n est joué. cette stratégie s accompagne d un souhait, celui d un renforcement de l integration andine, qui pourrait se voir exaucé si leur candidat gagne aux presidentielles de septembre, ce qui est fort possible.
la conaie estime que le marché de la CAN correspond a l echelle adéquate de débouché pour les confédérations de ses producteurs (quinoa, café etc). et des logiques socio-culturelles compatibles, matrice importante dans les andes, y cmpris au niveau des debouches agricoles de la paysannerie andine. amis et soutenus par chavez, ils ont été surpris...

smiley les boliviens font la gueule : mais oui.meme si Evo est un allié de poids, et que tous 2 se reunissent bientot a la havanne avec Fidel, evo s est comporté en chef d etat, pas en dirigeant autoritaire et impulsif, en demandant une convocation exceptionnelle, une réunion de la CAN que devait organiser Chavez a la tete de la presidence tournante ces derniers mois..la CAN est un débouche naturel pour les quinoeros, cafateleros, pour la carne de lama, la soja de l oriente..
Deja, depuis 2 ans avant l election d Evo, sachez que le venezuela privilégiait le soja US plutot que le soja de bolivie, situation toujours ambigue a ce jour (bon en meme temps, effet induit bien indirect qui m arrange, c est du transgenique de fait et surtout ca contribue a une terrible erosion des sols, a l avancee incontrolee du front pionner qui annonce de radieux lendemains a la bresiliennes du coté de Santa Cruz, bolivie) ; les contradictions ne manquent pas non plus au niveau du Gaz, entre les projets chavistes et du MAS au pouvoir.et la vision castriste du developpement rencontre des retiecences chez certains secteurs du gouvernement (OK pour l education et la santé, toute aide sera utile, mais pas d adhesion sur le proto-industrialisme)

smiley : je fais la gueule, bien que je sois bien conscient des limites de la portée de ce dernier point-vache, que cela n’ait aucune espèce d’impact que ce soit, ça fait vraiment du bien de rencontrer un écho désolé dans ce billet, sur ce blog.

cette décision est lamentable, et le parallèle avec le TCE s’impose a moi, aussi, a regret...
les arguments de chavez sont d une mauvaise foi absolue...
Et les paysanneries des andes, qui est ce qui me preoccupe le plus, comme les cooperatives urbaines, perdent une occasion historique de faire avancer une architecture institutionnelle viable, qui perdure au dela des alternances politiques, sur la base de nouvelles fondations.
joder ca me rappelle quelque chose.
restons optimistes, on verra dans 15 ans..

Le chavisme est un projet industrialiste, pétrolier, anachronique a bien des egards, qui correspond a une réalité géopolitique et je dirais, sans faire de culturalisme a deux balles, a une vision policito-culturelle de l ensemble régional, propre a chavez et a certains egards au venezuela..qui n est pas tout a fait un pays andin (les andes y sont marginalisés, secondaires, et ouvertes a la colombie, pour le pire et le meilleur d ailleurs)..

fallait voir ces sourires, commentaires et attitudes de ramonet et de samir amin qui ne comprennent rien a ce qui se joue dans les zones rurales des andes mais qui comprennent bien ce qui se joue au Poliedro, lors de ce discours fleuve de Chavez, ou l agenda socialismo o muerte passe en force devant les délégations alter-globalizacion médusées.

Et surtout qu’a-t-il fait, en un an de présidence de la CAN, pour empêcher cette division, par exemple en décembre quand les négociations avec les USA étaient rompues ?TELLEMENT VRAI...on est en pleine démagogie. L intention, c est que ces pays rejoignet l ALBA, ce machin venezualo-cubain, inventé par Fidel. l intention, c est de rejoindre ce bloc dans une vision POLITIcienne -personnalisée, pas trop binding juridiquement, de conjonctions de leaders, sous l injonction bienvaillante mais ferme de Chavez (barril a 75 dolares dois je vous le rappeler, proposé a 60 pour cent moins chers aux pays de la région qui ont des affinités réelles ou de circonstances..imaginez la capacité de negociation...).

Le fond du problème, c’est que Chavez ne s’intéresse pas à la patiente construction institutionnelle des choses. ce n est pas sa culture politique.il a toujours l impression que les choses sont trop lentes. il penseu que l alpahabétisme ou l extreme indigence se régle en un plan sur un a deux ans. sincèrement.
il faut quand meme qu un jour vous puissiez regarder TELESUR , qu on peut voir preque partout sauf en colombie, pour comprendre comment se definit l agenda des ministres de chavez, sa diplomatie..ou la télé 8 officielle qui, dit on, ressemble de plus en plus aux JT de good bye lenine recréant la RDA, version tropicale...en plus intéressant bien sur.
vous comprendrez que le moteur, c est le rapprochement entre hommes..rien de plus révocable, réversible, REVENTABLE carrajo...meme si sur le papier, tout le monde est evidemment OK sur les principes et objectifs de l ALBA, au sein des gauches..

En fait, Chavez veut l’unité sud-américaine « au feeling », entre présidents qui s’entendent (Castro, Lula, Kirchner...). D’où son choix de quitter la CAN pour le Mercosur. Si demain Lula est battu au Brésil et si la gauche l’emporte au Pérou et en Equateur, Chavez aura l’air malin d’avoir choisi le Mercosur ! D’ailleurs, le Mercosur n’est qu’une zone de libre-échange sans contrôle parlementaire, contrairement à la CAN.il a déja l air con, a mon humble avis, ce qui ne change rien. il propose meme un NOUVEAU mercosur...sans etre membre de plein droit, il aura mot a dire ans 5 ans seulement !!!!!et il le sait pertinemment..Pas de plan B la non plus..(Melenchon est venu en amerique du sud recemment, entre autres voir chavez, mais je n ai pas pu le croiser pour lui demander une copie de son plan B)

En fait, de plus en plus, la diplomatie vénézuelienne s’aligne sur les intérêts productivistes de l’industrie pétrolière. Et là, elle entre en contradiction avec les intérêts progressistes, écologistes et altermondialistes. C’était déjà flagrant au FSM de Caracas (voir mon blog et surtout le commentaire de Chente sur son forum).

On est complètement d accord, et j invite aussi les petits cercles bolivariens qui se montent en france et en navarre, meme par chez moi dans le sud ouest m’a-t-on dit, a discuter de ces contradictions ici meme, point par point...parce que toutes ces histoires, mine de rine, ont une portée régionale énorme, et par contrecoup, aussi, pour l Europe.

Chavez est dans une conjonction historique inédite, avec des leviers de pouvoirs inouis, des perspectives d’influence et de dynamique politique inédites dans l’histoire récente, une fonction tribunicienne et symbolique fondamentale, un soutien populaire international, une sympathie spéciale et un echo pour la gauche européenne commme un impact pour les politiques publiques du sous continent, qui font que tout cela mérite mieux que l’angélisme niais des camarades Samir amin et ramonet (respect messiers mais on est en 2006, sans faire de modernisme ou de jeunisme débile), qui se sont égosillés au Poliedro, tous en coeur, quand le lieutenant a balancé : socialisme o muerte, tel est l agenda pour l amérique latine..faut passer a la vitesse supérieure au niveau politique, il faut faire VITE.
UNe revolution qui veut faire vite, c est mal barré...

Je n abhorre pas chavez, je lui trouve un courage, une sincérité et une volonté incomparable, mais putain, cete décision reflète une culture politique INTRINSEQUEMENT bien eloignée de tout ce que peut croire la gauche europeenne, en quete de son nouveau Marcos.

Comment fut la réaction des députés latinos ????

Abrazo

Chente


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.