Calendrier des blogs
<< décembre 2005 >>
lumamejevesadi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
22/12: Evo, Montréal, OMC… et MRJC
16/12: OMC à Hong Kong
8/12: OMC, TCE, Bolkestein… et incendie
5/12: AlterEco, foncier littoral, présidentielle…

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Evo, Montréal, OMC… et MRJC


jeudi 22 décembre 2005

Revenir de Hongkong et se poser à Paris, ouvrir les journaux et les listes de discussion, c’est un peu tomber sur la planète des Schtroumfps. Alors que ce mois de décembre est marqué par des négociations internationales qui engagent l’avenir de la planète, les journaux (et les débats sur les listes de (...)


En réponse à :

MRJC ... Pas tous des béni oui-oui !

vendredi 17 novembre 2006

Vous avez raison, j’aurais du dire "c’est vous le membre du Mouvement de la jeunesse chrétienne" et "vous vous réjouissez du vote Non". Mais je suis étonné qu’après avoir attiré l’attention sur votre prise de position d’Agoravox (que l’on peut contester, mais qui était assumée : dans ce message vous vous reconnaissiez comme "concerné" ), vous vous rétractiez aussitôt : "Je ne suis pas chrétien ( je ne connais pas cet Homme), je n’ai pas voté Non, j’avais pas l’age"... Finalament, je ne comprends même plus dans votre dernier message si vous vous étiez « prononcé pour le Non » ou pour « ni pour le Oui ni pour le Non ».

Il n’y a rien de mal à s’engager et alors on peut faire des erreurs. Il faut les assumer, elles aussi, car c’est cela qui fait progresser.

Le MRJC m’avait demandé d’intervenir sur les dimensions de la démocratie face à l’économie. Dans votre texte d’Agoravox vous me félicitez d’avoir parlé longuement des "80% de local", puis attribuez à de la rancoeur le fait que je me désole que le peuple français ait majoritairement renoncé à peser sur les 20% de global, et pour commencer sur le continental. Je pense que vous ne tarderez pas à comprendre que le contrôle ou le non-contrôle démocratique de ces 20% finit par peser sur toute notre vie quotidienne. Ce feuillet de blog porte d’ailleurs autant sur Montréal (suite de Kyoto) que sur le TCE…

Beaucoup d’hommes et de femmes politiques aujourd’hui, qui préparent les élections de 2007, évitent absolument de revenir sur le sujet « veut-on, oui ou non, une Europe politique où les élus décident ? » et font comme si l’Europe intergouvernementale de Maastricht Nice était l’horizon indépassable de notre temps. Privilège de l’age : comme je suis à 3 ans de la retraite, je peux dire ce que je pense, même si ça oblige l’interlocuteur à revenir sur des divisions douloureuses. D’abord j’ai toujours été ainsi (c’est pour moi un attitude de respect élémentaire que de ne pas cacher les désaccords, de penser que « ça vaut le coup, de discuter » ). Ensuite parce qu’après 2007, il y aura les vraies élections, celles qui comptent, quand la grande majorité des lois se décident en fait à l’Europe : celles de 2009.

Vous affirmez enfin que le 29 mai exprimait un « désaveu du peuple envers les politiques ». Cette analyse (qui fait il est vrai consensus chez les journalistes) ne me semble guère correspondre à ce que montrent les résultats ! Si vous additionnez les scores récents (par exemple présidentiels ou régionaux) des « politiques » qui se sont prononcés pour le Non (Le Pen –premier parti ouvrier en France-, de Villiers, Chevènement, Buffet, Laguiller, Besancenot), si vous considérez que le « leader du Non », L. Fabius, était parmi les socialistes « le plus ancien dans le grade le plus élevé » (premier ministre depuis plus de 20 ans), alors c’est le score du Oui qui est quasi-miraculeux et fait la preuve d’une belle autonomie de pensée de la part du peuple.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.