Calendrier des blogs
<< octobre 2005 >>
lumamejevesadi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
31/10: Mariage d’une fée
27/10: Semaine calme à Strasbourg
20/10: Séminaire du groupe Vert
16/10: Ses purs ongles très haut…
13/10: L’affaire Rhodia
11/10: Parité, Caritas, etc
6/10: Le plan B-B-B à fond la caisse
5/10: Une semaine ordinaire à Bruxelles

Cliquez sur le smiley choisi

Poster un message

En réponse à :

Séminaire du groupe Vert


jeudi 20 octobre 2005

Cette semaine, mon blog a fait relâche. Le groupe Vert du PE était en effet en séminaire à Marseille. Les Verts marseillais avaient mis les petits plats dans les grands : accueil inoubliable, merci à toutes et à tous !
Je mets néanmoins sur le site mes interventions écrites pour deux évènements qui (...)


En réponse à :

> Est-ce que vous comprenez pourquoi on ne vous croit plus ?

lundi 31 octobre 2005

Que voici un commentaire bien narcissique !

Justifié : car aussi, pourquoi vous lire ?

en effet : -)

« La » vérité n’est que l’apanage de ceux qui comme vous s’engagent dans un crédo, dans une cause, et par là même perdent tout sens critique.

Vos œuvres dites-vous sont chacune une autocritique de la précédente ? mais c’est vous-même qui le dites.

Vos œuvres me semblent personnellement répéter sans cesse, infiniment et uniquement : j’avais raison ... et même quand l’histoire prouve le contraire, que vous avez eu tord, que vous avez perdu, que vous vous êtes lourdement trompé, vous réécrivez un texte pour dire : « vous voyez, oyez, oyez, braves gens, je vous l’avais bien dit » ...
L’Espérance, c’était la vôtre, que vous vouliez sauver. Vous ne reconnaissez même pas le fait que d’autres n’y croient plus, les perdus.

L’ Europe politique, dites-vous, oui : mais laquelle, et de quoi s’agit-il donc ?
Une Europe entre « élites » qui croit refaire le monde à sa manière sans rien refaire du tout.
Dans de grandes conférences internationales à huis clos où tous les six mois l’on revoit ses « amis », tous gens de bien, de bonne compagnie et d’excellent « pedigree ». C’est ainsi que votre monde croit avancer, alors que nous savons bien que nous reculons : donnez-nous les noms de ceux que vous invitez près de vous pour « combattre ».
Et ce que vous prennez pour de l’auto-critique n’est que le jeu paradoxal de l’intellect - toujours vous et vos amis - qui croit causer de paradoxes originaux en fait éculés. Répétition des discours, améliorés d’une certaine répétition obsession. Car ceci est vrai : vous ne lâchez jamais. Apparemment fidèle à vous-même.

Mais sans vision.
Car sans cela vous auriez pu reconnaître que vous vous êtes trompé. De nombreuses fois, et sans pardon, que votre propre absolution. Pas spécialement sur la prostitution, car je n’ai pas même parlé de cela, mais quid de vos textes pendant la campagne visant à pousser les féministes à voir dans le TCE une avancée de leur cause, alors qu’aucune femme n’a participé à son élaboration (au risque de se répéter). Par exemple. Pourquoi les femmes auraient-elles dû voter un texte auquel elles n’ont jamais participé ? Fallait-il qu’elles fassent aveuglément confiance aux féministes que vous êtes ?
Vous vous êtes trompés sur l’Europe sociale, et sur le développement. Vous vous êtes aussi trompés sur l’environnement, sur la biodiversité. Il suffit de lire vos textes en effet pour comprendre qui sont vos alliés et quel lobby est capable de vous influencer : ceux-là même que perfidie suprême de l’esprit vous dénonciez. Ainsi parce qu’intelligent vous croyez-vous innocent ? Et croyez-vous qu’un joli visage souriant va porter le cœur du monde ?

Vous vous êtes trompé sur la Poésie : mais là aussi vous deviez avoir raison, et contre d’autres. Et c’est pourquoi « sans être un spécialiste » vous avez écrit sur l’un des poèmes les plus mystérieux les plus opaques et les plus transparents à la fois. Joie de la Parole. Car qu’est le Mystère sinon l’évidence de ce qui est ? Après votre savante analyse, qu’est-ce qui nous attend et qu’est-ce qui nous reste de ce qui a été oublié aux sources du Poème ? Vous n’avez pas remercié le Silence et l’opacité d’où vous sont nés le contexte et l’espace de la parole ...

Ceux qui ont voté « non » n’ont rien choisi, ils ne vous sont pas redevables d’un choix : le TCE on ne leur avait pas demandé leur avis.
Alors la seule fois qu’ils ont eu l’occasion de s’exprimer, pourriez-vous, s’il vous plaît, vous le démocrate, laisser place à leur faible parole (devenue si forte soudain par convergence), non un choix je me répète mais l’absence d’un choix (et peut-être n’y en avait-il pas).
Vous aviez fait campagne pour le oui, ceux qui n’ont rien à dire ont voté « non » : l’affaire est close et il est inutile de savoir à présent, qui avait tord qui avait raison. Ceux qui ne parlent jamais ont dit quelquechose. Et ce n’était pas la même chose que vous.

On ne vous jette pas de pierre.
Pouvez-vous juste entendre vos électeurs.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.